Tokyo 2020 : Le départ de la flamme se fera bien à huis clos

Tokyo 2020 : Le départ de la flamme se fera bien à huis clos©Media365

Aurélien CANOT, publié le lundi 15 mars 2021 à 12h59

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 reportés à l'été prochain ont confirmé lundi que le départ du relais de la flamme olympique se déroulerait bien à huis clos, le 25 mars prochain. Le public pourra toutefois assister au relais, mais pas à la première partie.


C'est désormais officiel. Le départ de la flamme olympique se fera sans public, contrairement au relais. Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 reportés à l'été prochain (23 juillet au 8 août) en raison de la pandémie de Covid-19 ont annoncé lundi que le départ de la flamme aurait bien lieu à huis clos, et ce afin d'éviter des attroupements. «Tokyo 2020 s'engage à assurer la sûreté et la sécurité du relais de la flamme olympique de Tokyo 2020 en prenant des contre-mesures pour empêcher la propagation de toute infection parmi les spectateurs, les porteurs de la flamme, le personnel et les autres participants au relais, ainsi que les résidents locaux », indique l'organisation dans son communiqué de lundi. A l'origine, il était prévu que 3 000 personnes assistent à l'événement, néanmoins maintenu à la date initialement prévue, à savoir le jeudi 25 mars. Finalement, la cérémonie auteur du départ de la flamme se tiendra sans public. Cela ne sera pas le cas du relais de cette même flamme en revanche, dont seule la première partie sera fermée aux spectateurs.

La première partie du relais fermée au public, pas la suite

Les Japonais pourront en effet voir passer la flamme sur la suite de son parcours. Toutefois, les règles seront très strictes pour le public qui souhaiterait assister à ce relais. Les acclamations seront ainsi interdites et il sera bien évidemment obligatoire de porter le masque. A noter également qu'il ne sera possible de se rendre que sur certains points du parcours, et qu'il sera impératif de réserver en amont pour pouvoir être présent sur les points en question. De la même façon, les informations concernant les porteurs de la flamme ne seront communiquées qu'au tout dernier moment, toujours dans ce sens d'éviter des attroupements. Par ailleurs, certains tronçons du parcours du relais seront supprimés afin là encore de ne pas courir le risque de transmettre le virus. En ce qui concerne la décision d'autoriser les spectateurs venus de l'étranger, elle devrait être officialisée avant le départ du relais de la flamme. Mais elle ne ferait d'ores et déjà pas l'ombre d'un doute.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.