Surf / Defay : " Un titre olympique changerait tout "

Surf / Defay : " Un titre olympique changerait tout "©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 15 juillet 2021 à 21h55

Présent pour la première fois aux Jeux Olympiques, le surf sera une des attractions à Tokyo dans quelques semaines. Alors qu'elle représentera la France Johanne Defay s'est exprimé sur sa discipline et ses ambitions pour L'Equipe.



En compagnie du skate, de l'escalade et du karaté et du retour du baseball, le surf sera une des nouvelles disciplines présentes à Tokyo dans quelques jours lors des Jeux Olympiques 2020. Pour l'occasion, l'équipe de France aura quatre représentants, à savoir Michel Bourez et Jérémy Florès chez les hommes et Pauline Ado et Johanne Defay chez les femmes. Cette dernière espère que l'événement permettra à son sport de se développer, elle qui rêve en grand au Japon... mais aussi dans trois ans à Paris. « Dans les pays où il n'y a pas une grande culture surf, comme la France, les Jeux vont permettre de faire découvrir la discipline à un plus large public. Quand tu suis les Jeux, tu suis les Français, il y a cet aspect supporter et au final peu importe la discipline que tu regardes à la télé, tu es content de soutenir ton pays. C'est ce que tout le monde a un peu vécu en suivant les JO », a notamment déclaré la native du Puy-en-Velay, lors d'une interview accordée à L'Equipe.

Defay rêve d'un titre olympique à Paris en 2024

Alors qu'Ado a confié que Laura Manaudou était un de ses modèles, Defay entend bien rendre hommage à l'ancienne nageuse française. « Il faut qu'on aille faire nos ongles bleu-blanc-rouge comme elle ! Et si on gagne une médaille, on lui fera une dédicace ! (...) Un titre pro ou un titre olympique ? En France, un titre olympique changerait tout, alors qu'un titre mondial n'aurait pas le même impact sur notre après-carrière, a par la suite reconnu la surfeuse française. Mais un titre mondial signifierait tellement plus... Parce qu'un titre olympique à Tokyo, c'est un one-shot sur des vagues de 50 centimètres, bon... Un titre mondial est plus grand en termes d'accomplissement sportif, mais les Jeux offrent un meilleur rayonnement. (...) Si on peut choisir, je dis championne du monde cette année, et dans trois ans championne olympique ! »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.