Rugby à VII : Une enquête du CIO pourrait nuire à la place au programme des JO

Rugby à VII : Une enquête du CIO pourrait nuire à la place au programme des JO©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 29 avril 2020 à 12h30

A la suite des accusations contre Francis Kean, la gouvernance de World Rugby pourrait être mise sous enquête par le CIO, ce qui pourrait remettre en cause la place du rugby à VII au programme des JO.

Après 92 ans d'absence, le rugby a retrouvé une place au programme olympique à Rio en 2016. Mais cette place au programme des JO pourrait être prochainement remis en cause. En effet, World Rugby a été ébranlée par les accusations portées à l'encontre du président de la Fédération Fidjienne de rugby, Francis Kean. Ce dernier, soutien de Bill Beaumont dans la course à la présidence de l'instance est notamment accusé par deux rapports de l'association Amnesty International d'avoir laissé faire des violences, des passages à tabac et des viols par des forces de sécurité en prison alors qu'il était chef de la Marine fidjienne et responsable des prisons de son pays en 2016. Face à cela, Francis Kean a été contraint de retirer sa candidature à un des sièges au Comité Exécutif de World Rugby.

Le CIO pourrait demander des comptes à World Rugby

Selon une information du Daily Mail, le président du syndicat des joueurs du Pacifique, l'ancien capitaine des Samoa Dan Leo, compte envoyer une lettre au Comité International Olympique afin de demander l'ouverture d'une enquête sur la conformité des instances de World Rugby par rapport à la Charte Olympique. Une procédure qui pourrait voir le rugby perdre sa place au programme olympique. « Je suis déçu de voir que World Rugby n'a pas ouvert une enquête concernant Francis Kean et le fait que la France l'ait nommé. Si World Rugby ne s'engage pas à réformer sa gouvernance, notre prochaine lettre sera destinée au Comité International Olympique, afin de leur demander s'ils comptent suspendre le statut de sport olympique du rugby tant qu'ils ne se plieront pas aux obligations du CIO, tonne Dan Leo dans des propos recueillis par le Daily Mail. Si cela doit nuire au rugby à court-terme, c'est-à-dire être exclu des Jeux Olympiques, ainsi soit-il. Mais j'espère que notre sport saura être proactif à ce sujet avant que cela n'arrive. Nous devons agir maintenant et nous assurer que des leçons seront tirées de cette situation et qu'elles se traduiront par des actes. » Un retrait du rugby pourrait nuire aux nations du Pacifique, les Fidji ayant dominé le tournoi organisé à Rio pour remporter la première médaille d'or olympique de l'histoire du pays.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.