Paris 2024 : Pesquet, un parrain engagé

Paris 2024 : Pesquet, un parrain engagé©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 18 janvier 2022 à 16h04

Parrain de la semaine olympique et paralympique à l'école, Thomas Pesquet prend son rôle très à cœur. "Ce sont de petits pas pour les enfants, mais un grand pas pour leur santé !", souligne l'astronaute français.



Grand amateur de sport, Thomas Pesquet, qui avait notamment échangé depuis l'ISS avec Kylian Mbappé avant le dernier Euro, est le parrain de la nouvelle édition de la semaine olympique et paralympique. Créé en 2017, cet événement va se dérouler du 24 au 29 janvier dans près de 5 000 écoles françaises. Présent lundi au siège du comité d'organisation des Jeux de Paris aux côtés de Tony Estanguet, président de Paris 2024, de Brigitte Henriques, patronne du CNOSF, et de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale et des Sports, l'astronaute français a évoqué sa passion pour le sport.

"Combiner l'école et le sport est quelque chose de très vertueux"

"Je ne serai pas astronaute sans la pratique régulière du sport. Il faisait partie de mon emploi du temps à bord de l'ISS, a-t-il déclaré, avant d'évoquer la sixième édition de cette semaine olympique et paralympique à l'école. Je viens d'une famille de professeurs et j'ai beaucoup d'affinité avec l'éducation donc combiner l'école et le sport est quelque chose de très vertueux."

"Dans la Station spatiale internationale, on doit faire au moins deux heures d'activité sportive quotidienne pour se maintenir en forme malgré l'impesanteur, avait-il également confié dans le dossier de presse de l'évènement. Sur Terre aussi, bouger, c'est indispensable pour rester en bonne santé ! L'accueil des Jeux olympiques et paralympiques en France est une super occasion de transmettre à tous les jeunes le goût et les valeurs du sport, et intégrer une routine sportive dans leur journée d'école, c'est une bonne manière de commencer. Bouger 30 minutes chaque jour, ce sont de petits pas pour les enfants, mais un grand pas pour leur santé !" Et si Thomas Pesquet le dit...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.