Paris 2024 : Les para-athlètes mis en avant lors de la Journée Paralympique

Paris 2024 : Les para-athlètes mis en avant lors de la Journée Paralympique©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 08 octobre 2022 à 15h35

Alors que Paris accueillera en 2024 les Jeux Paralympiques pour la première fois, la Place de la Bastille accueille ce samedi la première édition de la Journée Paralympique.



Si Paris accueillera en 2024 les Jeux Olympiques pour la troisième fois, ce sera inédit concernant les Jeux Paralympiques, avec la Cérémonie d'Ouverture qui aura lieu Place de la Concorde. Afin de mettre en lumière cet événement mais également les para-athlètes qui y prendront part, la première édition de la Journée Paralympique est organisée ce samedi Place de la Bastille. A cette occasion, plus de 100 athlètes olympiques et paralympiques ont fait le déplacement dont Arnaud Assoumani, Marie-Amélie Le Fur, Alexis Hanquinquant mais également Martin Fourcade, Romain Cannone ou Florent Manaudou. Cet événement permet au public de découvrir et essayer de nombreuses disciplines qui seront au programme des Jeux Paralympiques dont le basket fauteul, le cécifoot, le para badminton ou encore le tennis fauteuil. Le handball fauteuil, la para escalade mais également le BMX fauteuil sont également présentés lors de cette journée exceptionnelle.

Le Fur : « Mobiliser le grand public autour des parasports »

Présidente du Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), Marie-Amélie Le Fur a confié au micro de France Info que cette Journée Paralympique a pour but de « mobiliser le grand public autour des parasports, autour des Jeux Paralympiques, faire aimer mais aussi faire connaître ce que sont ces disciplines et qui sont les sportifs paralympiques ». La triple championne paralympique sur 100m à Londres en 2012 puis sur 400m et à la longueur à Rio en 2016 a ajouté que « l'idée c'est vraiment de plonger le grand public au cœur des performances de nos sportifs paralympiques et de pouvoir les amener eux-mêmes finalement à se tester, à s'initier et à ressentir que l'on est effectivement dans la dimension sportive et que ce font nos athlètes aux jeux paralympiques : c'est du sport de haut-niveau ». Neuf fédérations se sont mobilisées pour l'événement mais Marie-Amélie Le Fur assure que « c'est une mobilisation de tous que l'on attend », lançant un appel aux clubs et aux pouvoirs publics pour développer l'activité sportive.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.