Paris 2024 : Le président du CIO affiche sa confiance

Paris 2024 : Le président du CIO affiche sa confiance©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 28 octobre 2021 à 11h58

Interrogé dans L'Equipe au sujet des Jeux Olympiques de Paris en 2024, Thomas Bach, le président du Comité international olympique, affiche sa pleine confiance.



Les Jeux Olympiques de Paris, c'est pour dans trois ans. Enfin un peu moins. A l'approche du J-1000 des JO 2024, il y a évidemment encore beaucoup de choses à régler. La France a notamment perdu beaucoup de temps afin de mettre au point la politique du haut niveau et, après le total décevant des 33 médailles amassées à Tokyo (on visait les 40), l'ambition de faire mieux dans la capitale française se heurte à un retard certain.

Thomas Bach : « Il s'agira de Jeux uniques qui se tiendront dans une des villes les plus iconiques, diverses et accueillantes du monde »

En attendant l'évolution au sein du sport français, Thomas Bach, le président du Comité international olympique, se dit confiant pour ces JO 2024 (26 juillet au 11 août). « Nous avons pleine confiance dans le Comité d'organisation (COJO), mais aussi dans la France, les Françaises et les Français parce que, cent ans après (les JO parisiens de 1924), ce seront des Jeux historiques pour votre pays et pour tout le mouvement olympique dans la patrie de notre fondateur Pierre de Coubertin, souligne l'Allemand dans L'Equipe, jeudi matin. Il s'agira de Jeux uniques qui se tiendront dans une des villes les plus iconiques, diverses et accueillantes du monde. Ce sera une formidable célébration du mouvement olympique et du sport olympique. »


Le patron du CIO n'est également pas inquiet au sujet des infrastructures et du financement. « Nous avons pleine confiance dans la créativité, la flexibilité et le sens d'innovation du COJO et de son président Tony Estanguet, souligne Thomas Bach. Avec le CIO, il va organiser des Jeux économiques et socialement responsables. Paris 2024 a le grand avantage d'être les premiers Jeux totalement planifiés et organisés dans l'esprit de l'agenda olympique 2020, et même de l'agenda olympique 2020+5 (programme de simplification de l'organisation des JO), particulièrement en matière de durabilité, de parité, d'héritage, de responsabilité financière et d'inclusion. Nous n'avons pas de crainte en ce moment et nous attendons les grandes innovations que ces Jeux vont offrir au monde. »

« Sur la Seine, cela apporterait une nouvelle dynamique à cette cérémonie d'ouverture »

La cérémonie des ces Jeux 2024 pourrait se dérouler sur la Seine, ce qui serait une première dans l'histoire des Jeux d'été. Thomas Bach acquiesce. « Nous en avions déjà discuté avec le grand succès qu'avait représenté la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 dans les rues de Buenos Aires. Nous avions demandé à Tony Estanguet si ça ne serait pas un bon exemple pour Paris, confie le boss du CIO. À Buenos Aires, nous avions à peu près 500 000 spectateurs en pleine ville qui ont célébré le début de ces Jeux. Sur la Seine, cela apporterait une nouvelle dynamique à cette cérémonie d'ouverture. Ce sera une expérience unique pour les athlètes et pour toute la population. » Bach explique en outre que l'incertitude demeure sur la présence de la boxe et l'haltérophilie à Paris dans trois ans. « On va prendre une décision le plus tôt possible dans l'intérêt des athlètes », indique-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.