Paris 2024 : Le parcours du marathon officialisé

Paris 2024 : Le parcours du marathon officialisé©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 05 octobre 2022 à 16h40

Le Comité d'Organisation de Paris 2024 a levé le voile ce mercredi sur le parcours du marathon, qui fera la part belle aux monuments mais sera également un défi unique pour les participants.



Le marathon de Paris 2024 ressemblera à aucun autre ! Alors que les courses sont prévues le 10 août pour les hommes puis le 11 août pour les femmes, avec une ouverture au grand public également au programme, le parcours a été officiellement présenté ce mercredi à l'occasion d'une conférence de presse organisée dans les salons de l'Hôtel de Ville. Si la Seine sera au cœur de l'attention, avec pas moins de dix kilomètres qui ont été tracés le long du fleuve, de nombreux monuments historiques de la Capitale mais également de l'Ile-de-France seront également au rendez-vous. Sur les 42,195 kilomètres du parcours, 19 seront au cœur de Paris alors que 23 traverseront les Hauts-de-Seine et les Yvelines. Comme annoncé de longue date, la ligne de départ sera tracée devant l'Hôtel de Ville alors que l'arrivée sera sur l'Esplanade des Invalides, mais les différences avec le traditionnel Marathon de Paris ne s'arrêtent pas là. En effet, l'idée directrice de ce parcours est de rappeler la marche des femmes organisée le 5 octobre 1789, quand une foule essentiellement féminine est remontée jusque sous les fenêtres du roi dans un contexte de famine.

Le Château de Versailles en majesté

Une fois le départ lancé, les participants rejoindront l'Opéra Garnier, dont ils feront le tour avant de traverser la Place Vendôme puis remonter la Rue de Rivoli pour passer devant la Pyramide du Louvre. Après avoir rejoint la Place de la Concorde, le parcours remontra une première fois la Seine par sa rive droite jusqu'au Trocadéro puis la Maison de la Radio afin de rejoindre la Porte de Saint-Cloud. La traversée de Boulogne-Billancourt mènera directement devant la Manufacture de Sèvres. Il sera alors temps de rallier Versailles via le mémorial Pershing-Lafayette, à l'issue d'une montée longue de six kilomètres, avec une pente maximale à 6,5%. Les participants rejoindront alors le Château de Versailles et sa Cour d'Honneur avant de reprendre la route vers Paris. Haut-lieu de Paris-Versailles, la Côte des Gardes sera descendue... avant l'ascension redoutée de la Côte du pavé des Gardes (1,3km à 6,5% de moyenne et une pente maximale à 10%).

Blondel : « Un défi hors du commun, unique »

Le parcours plongera alors vers Issy-les-Moulineaux avant de remonter les quais de Stalingrad et du Président Roosevelt. La rive gauche de la Seine guidera les participants jusqu'à la Tour Eiffel. Une dernière boucle permettra de rejoindre l'Esplanade des Invalides pour l'arrivée, qui permettra de connaître ceux qui succéderont à Eliud Kipchoge et Peres Jepchirchir au palmarès olympique. Alain Blondel, manager de l'athlétisme au sein du Comité d'Organisation et tête pensante de ce parcours atypique, n'a pas caché que ce sera « un vrai défi pour les athlètes et les entraîneurs parce que ce sont des enchaînements qu'ils ne connaissent pas et une logique de course différente ». Un marathon qu'il présente comme « un défi hors du commun, unique et qui ne sera peut-être plus jamais reproduit ». Au-delà du sportif, ce parcours « spectaculaire et exigeant » va « raccrocher l'histoire sportive à une partie de l'histoire de France ». Alors que Berlin a récemment vu le record du monde tomber une nouvelle fois, ce parcours ne se prêtera pas à ce type d'exercice. « Le champion et la championne olympiques ne seront peut-être pas les plus rapides mais ils seront les plus forts car il y aura des enchaînements très délicats et ça va être un défi de s'y préparer », a ajouté Alain Blondel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.