Paris 2024 : La baisse du budget du ministère des sports inquiète fortement Teddy Riner

Paris 2024 : La baisse du budget du ministère des sports inquiète fortement Teddy Riner©Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 04 octobre 2018 à 16h15

Face à la baisse du budget alloué au ministère des sports, le mouvement sportif n'a pas caché ses inquiétudes, qui ont été relayées ce jeudi par Teddy Riner.

Un an après l'attribution des Jeux Olympiques de 2024 à Paris, le sport français est à un tournant. Le budget 2019 décidé par le gouvernement prévoit une baisse de la dotation du ministère des sports de 30 millions d'euros qui fait suite à une première baisse en 2018. Des contraintes budgétaires qui devraient toucher les conseillers techniques sportifs et qui a provoqué une réaction du mouvement sportif, notamment avec une pétition baptisée « #LeSportCompte » lancée par le Comité National Olympique et Sportif Français. Un élan auquel a pris part Teddy Riner en marge du lancement de son école de sport-business, ce dernier n'a pas caché son inquiétude liée aux décisions prises actuellement et aux conséquences qu'elles pourront avoir dans six ans, quand le monde du sport aura les yeux tournés vers la Capitale.

Riner : « Pour réussir ces Jeux, il faut de l'argent »

Le décuple champion du monde et double champion olympique de judo a confié son sentiment concernant les problèmes budgétaires du ministère désormais dans les mains de Roxana Maracineanu. Le sociétaire du PSG Judo n'a pas caché son inquiétude et rappelle que l'organisation des JO entraîne des responsabilités. « Des promesses ont été faites pendant la candidature aux JO de 2024, il faut les tenir, tonne ce dernier dans des propos recueillis par Le Parisien. On ne peut pas maintenant retirer des moyens au sport français. Pour réussir ces Jeux, il faut de l'argent. Que vont devenir les sportifs si on leur retire leurs cadres ? 2024 approche, c'est maintenant qu'on doit injecter des moyens. » Des moyens qui doivent permettre d'avoir une vision à long terme et de viser un objectif de médailles ambitieux pour Paris 2024. « Il faut 10 ans pour former un athlète susceptible de décrocher une médaille olympique, rappelle celui qui domine son sport depuis près d'une décennie. Si on ne forme pas les jeunes, si on ne permet pas à nos sportifs de se confronter avec les meilleurs, on va rater les jeux de 2024. Ce sera une belle fête, c'est sûr, mais il faut réussir le pari sportif. »

Riner : « Un héritage pour tout le monde »

Outre les résultats durant les épreuves olympiques et paralympiques qui auront lieu autour de Paris en 2024, Teddy Riner n'oublie pas que ces Jeux Olympiques doivent permettre de créer un élan pour développer encore plus le sport dans l'hexagone, que ces JO laissent une trace. « Il faut également penser à l'héritage et à un héritage pour tout le monde, ajoute le judoka. La France n'est pas une nation sportive, ces JO peuvent créer une dynamique, montrer que Paris peut être une ville sportive, que la France peut être un pays sportif. Pendant la phase de candidature, on a répété qu'en Seine-Saint-Denis, un enfant sur deux ne sait pas nager quand il rentre en 6eme, ces enfants on doit leur donner leur chance. » Des ambitions élevées qui ne semblent pas cadrer avec celles des pouvoirs publics mais le message du mouvement sportifs a été relayé par un de ses plus brillants représentants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.