Paris 2024 : Estanguet a "choisi des sports qui cartonnent sur les réseaux et que les jeunes regardent"

Paris 2024 : Estanguet a "choisi des sports qui cartonnent sur les réseaux et que les jeunes regardent"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 10 août 2021 à 18h14

Face à la polémique sur le retrait du karaté à Paris 2024, Tony Estanguet argumente. Le patron de la prochaine édition olympique veut se montrer moderne, selon lui, en allant notamment toucher les nouvelles générations.



Tony Estanguet, invité sur Franceinfo, a rappelé pourquoi le karaté était sacrifié au programme des Jeux de 2024 à Paris, alors que Steven Da Costa vient d'être récompensé d'une médaille d'or à Tokyo : "On ne raisonne pas que pour la France. Notre rôle, c'est de compléter un programme où il y avait déjà 28 sports, dont cinq de combat et un certain nombre de sports de raquette, de sports collectifs... On pouvait en rajouter quatre, on a choisi des univers et des communautés qui n'étaient pas représentés, urbains comme le breakdance et le skate, qui cartonnent sur les réseaux et que les jeunes regardent énormément." Le surf et l'escalade ont aussi été maintenus pour leur "dimension très spectaculaire et différente".

Le président de Paris 2024 "regrette qu'il n'y ait pas de karaté, Steven Da Costa est un très grand champion qui a été très fort et solide", mais il insiste sur sa justification globale : "On doit trouver cet équilibre et garder de la sobriété, tout en luttant contre le gigantisme. Il y aura moins d'athlètes et de sports, mais ce sera aussi plus spectaculaire, comme pour la vague de Tahiti qui sera incroyable. Tous les surfeurs nous ont remerciés à Tokyo. Le breakdance aussi, ce sera complètement nouveau, il y a une tradition française. On verra, ne misons pas tout sur les médailles de Tokyo..." Le karaté ne sera pas seul à sortir du programme olympique dans trois ans, puisque ce sera également le cas du baseball qui ne sera pas reconduit non plus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.