Olympisme : Une place à la commission des athlètes du CIO pour Lavillenie ?

Olympisme : Une place à la commission des athlètes du CIO pour Lavillenie ?©Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 12 juillet 2019 à 16h45

Face à la fin de mandat de Tony Estanguet à la commission des athlètes du CIO, Renaud Lavillenie a vu Sebastian Coe le pousser à présenter sa candidature.

Ce vendredi, la Ligue de Diamant d'athlétisme fait étape dans le prestigieux cadre du Stade Louis-II de Monaco pour le Meeting Herculis. Un cadre propice aux échanges entre athlètes et responsables dont Sebastian Coe, président de l'IAAF, qui a longuement discuté avec Renaud Lavillenie, qui prendra part au concours de saut à la perche. Selon le quotidien L'Equipe, le patron de l'athlétisme mondial pousse pour que le recordman du monde de la discipline prenne place à la commission des athlètes du Comité International Olympique en lieu et place de Tony Estanguet, dont le mandat prend fin au terme des prochains Jeux Olympiques d'été, à Tokyo. « C'est le genre d'athlète qu'il faut pour cette commission », a assuré Sebastian Coe dans des propos recueillis par le quotidien sportif.

Lavillenie juge avoir la légitimité pour le poste

Cette place qui deviendra vacante dans un an attire les convoitises, avec Teddy Riner qui a déjà fait montre de son ambition. Renaud Lavillenie, pour sa part, a fait son choix sur le sujet. « J'ai envie de me porter candidat, assure le perchiste dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. Je crois que j'ai la légitimité pour cela et c'est un engagement qui m'intéresse. » Un engagement qui permettrait à l'athlète d'entrer au CIO pour huit ans après validation mais qui, selon lui, ne doit pas attendre dans le cas où le CNOSF verrait d'un bon œil une candidature de Martin Fourcade à l'horizon 2022, en marge des Jeux d'hiver organisés à Pékin. Reste à lui de convaincre Denis Masseglia, président du CNOSF, décisionnaire quant aux candidature pour un siège au CIO, mais également Tony Estanguet, qui va pouvoir se consacrer pleinement à la présidence du comité d'organisation de Paris 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.