Natation : Supiot, une grand-mère aux Jeux Paralympiques !

Natation : Supiot, une grand-mère aux Jeux Paralympiques !©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 17 août 2021 à 12h00

A 53 ans, la participation de Claire Supiot aux Jeux Paralympiques sera déjà un exploit en tant que tel. Mais elle ne s'en contentera assurément pas, tant son palmarès peut nous donner de réels espoirs de médaille à Tokyo.


Claire Supiot traverse les âges. Présente aux Jeux de Séoul en 1988 sur 200 m papillon, dont elle avait été octuple championne nationale (quatre titres en hiver et quatre titres en été, de 1984 à 1988), l'Angevine sera à Tokyo la première Française à participer aux Olympiques puis aux Paralympiques dans la même discipline, le tout à... 53 ans ! La maladie de Charcot, en 2008, n'a pas seulement atrophié ses muscles, elle lui a aussi donné le goût d'un nouveau challenge face à la vie : "C'est un remake, avec des rides et un peu plus de raideur ! Je ne sais pas si je suis folle, mais je réussis le pari d'être une mamie en forme. Je sais que je suis maso depuis longtemps, je l'étais déjà lors de ma première carrière (sourire). Tout est possible à n'importe quel âge, si on s'en donne les moyens et qu'on est bien entouré."

Son frère Marc la coachait déjà il y a plus de 20 ans : "Elle est plus forte, car la vie a créé son histoire. Chaque coup de bras doit être encore plus utile... L'intérêt d'être tous les deux, c'est qu'on n'a pas besoin de se parler. On se connaît depuis un moment, un regard gomme parfois tous les mots." "C'est un beau message", conclut, émue, cette incroyable championne mère de trois enfants. "J'ai la chance de pouvoir toujours m'amuser et de montrer les choses plutôt que les dire. C'est important pour toucher le plus de monde possible, à commencer par mes enfants et mes petits-enfants." Dernier détail : on parle là d'une championne d'Europe du 50 m nage libre de sa catégorie (S8), en 2018, ainsi que d'une double médaillée de bronze mondiale en 2019, sur 50 m et 100 m. Et bientôt une breloque paralympique ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.