Les Jeux de Tokyo à huis clos ? On y va tout droit...

Les Jeux de Tokyo à huis clos ? On y va tout droit...©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 30 avril 2021 à 10h40

Alors qu'il est de plus en plus question de s'orienter vers des Jeux de Tokyo qui se dérouleraient à huis clos, les dernières déclarations en date de la président du comité d'organisation de ces JO, ce vendredi, ont tendu encore un peu plus vers l'absence totale de spectateurs.



Pas de public du tout à Tokyo ? Il fût un temps où la pandémie de Covid-19 qui frappe la planète depuis plus d'un an menaçait la tenue pure et simple des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 reportés d'un an, précisément en raison de cette épidémie de coronavirus. Ce temps paraît aujourd'hui totalement révolu. En revanche, la possibilité que ce Jeux se déroulent à huis clos, elle, semble prendre chaque jour un peu plus de poids. Et ce ne sont pas les dernières déclarations en date de la présidente du comité d'organisation de ces JO de Tokyo qui redonneront de l'espoir à ceux qui gardent encore l'illusion que le public soit autoriser à assister à l'événement, reprogrammé l'été prochain (23 juillet au 8 août). Vendredi, Seiko Hashimoto a ainsi évoqué une « situation dans laquelle, (l'organisation) ne pourrait pas autoriser de spectateurs. » Une situation, pas loin d'être inéluctable, et vers laquelle l'olympiade semble se diriger presque inévitablement. Cette même Seiko Hashimoto est en effet persuadée qu'il n'y aura de succès pour ces Jeux qu'à la condition que les sportifs comme la population japonaise soient « complètement protégés ».

Le seul moyen de proposer des Jeux « sûrs » ?

Et aux yeux de la présidente du comité d'organisation, qui tient à présenter un événement « sûr », pour que la protection soit totale, il convient précisément de se passer de public. Après avoir interdit aux spectateurs étrangers de se rendre sur place pour vivre le rendez-vous, et ce dans le but de limiter la propagation du virus, ce sont donc maintenant les spectateurs japonais eux-mêmes qui pourraient se voir privés de cet événement qui se déroulera pourtant sur leurs terres. En plus de proposer les JO de Tokyo à huis clos, les organisateurs pourraient même limiter également les déplacements des habitants de Tokyo pendant le temps de la compétition. Seiko Hashimoto espère néanmoins que toutes ces restrictions ne réduiront pas l'engouement des fans pour ces Jeux 2020 reportés en 2021. « J'espère qu'ils seront contents ». La seule bonne nouvelle pour les Japonais, c'est surtout que rien n'est encore officiel pour le moment, puisque le verdict est toujours attendu pour le mois de juin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.