Judo : Riner se sent " plus fort qu'auparavant "

Judo : Riner se sent " plus fort qu'auparavant "©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le mercredi 23 juin 2021 à 22h05

Pour l'AFP, Teddy Riner, le judoka français, s'est exprimé sur sa préparation et ses ambitions, où visera encore une fois l'or, alors que les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo se rapprochent à grands pas.



Dans un mois, les Jeux Olympiques 2020 débuteront officiellement à Tokyo. Avant cette nouvelle échéance très importante, Teddy Riner a fait le point. « Je me sens bien. Mais après ce n'est pas le tout de se sentir bien, de se sentir fort, au top. C'est d'être bon le jour J. Donc je vais profiter du mois qui reste pour fignoler tout ça, et approfondir ce que j'ai besoin d'approfondir ou de régler. (...) Je suis un peu gourmand donc ce que j'aimerais, c'est être encore meilleur. Donc je vais tout faire pour être encore meilleur et changer encore certaines choses et pour être sans question, sans interrogation le jour des Jeux. (...) Je me sens plus fort qu'auparavant, oui. Est-ce que ça a été bénéfique ? Oui et non. J'ai changé pas mal de choses dans mon staff, c'est ce qui fait que je me sens meilleur, mais je pense aussi que peut-être quelques mois en arrière ça aurait été aussi très bien les JO », a expliqué le judoka français.

« Nous, les JO c'est toute notre vie, c'est le sommet »

« Des doutes sur la tenus des JO ? Ah oui. Depuis 2020, ce n'est que ça. Moi je ne croyais pas au report au début. Quand on me disait que ça allait être reporté, je disais "non, non, c'est les Jeux Olympiques, ça ne peut pas être reporté", et en fait si. Ensuite quand ils nous ont annoncé la date j'y ai cru longtemps, même si on nous disait "ça va être annulé", je disais non. Nous, les JO c'est toute notre vie, c'est le sommet. Donc là c'est un soulagement. Mais ça été usant. Mentalement, beaucoup d'entre nous sont usés, sont fatigués, et ont une seule chose en tête : aller aux JO, donner le meilleur d'eux-mêmes et prendre un peu de repos, a par la suite confié Riner, auprès de l'AFP. (...) Moi judoka, nous judokas, aller chercher au Japon la plus belle des médailles... Je peux vous dire que ça fait quelques nuits que je n'en dors pas. Parce qu'on a envie d'y être et en même temps il faut dormir pour récupérer et être bons sur les entraînements. Ça fait un moment que je vis ces JO. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.