Judo : Malonga cueillie à froid et battue en finale

Judo : Malonga cueillie à froid et battue en finale©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 29 juillet 2021 à 11h48

La judokate française Madeleine Malonga a été battue en finale des -78kg par sa grande rivale japonaise Shori Hamada, qui l'a immobilisée après 69 secondes de combat. Elle apporte tout de même une dixième médaille à la délégation française.



Comme Amandine Buchard en -52kg et Sarah-Léonie Cysique en -57kg, Madeleine Malonga apporte une médaille d'argent à la délégation française ! La judokate de 27 ans a réussi une journée parfaite, avant de s'incliner en finale en un peu plus d'une minute face à sa grande rivale, la Japonaise Shori Hamada. Dans ce combat entre la n°1 et la n°2 mondiale, entre la championne du monde 2019 et la championne du monde 2018, Malonga savait qu'elle ne devait pas aller au sol face à Hamada, plus petite mais plus puissante. Mais c'est malheureusement ce qui est arrivé dès les premières secondes du combat. La Française s'est bien défendue, mais a fini par se faire immobiliser par son adversaire. Au bout des vingt secondes réglementaires, Hamada a réussi le ippon et décroche donc, à domicile, son premier titre olympique. En larmes, Madeleine Malonga nourrissait des regrets, tout en sachant qu'à froid, cette médaille d'argent ferait son bonheur. Et à seulement 27 ans, elle a encore le temps de goûter l'or olympique. Pourquoi pas à Paris dans trois ans ? Quiqu'il en soit, c'est une dixième médaille, en attendant la onzième apportée par les escrimeuses, dans l'escarcelle française après six jours de compétition, soit le même total qu'à Rio (avec une médaille d'or supplémentaire).


Si vous avez manqué la matinée :

Madeleine Malonga fait son bonhomme de chemin à Tokyo dans la catégorie -78kg. Les espoirs français reposent sur elle ce jeudi après l'élimination précoce d'Alexandre Iddir dans le tableau masculin des -100kg face à l'Azerbaïdjanais Zelym Kotsoiev (sur un waza-ari). Et la numéro un mondiale, championne du monde 2019 et vice-championne du monde 2021, a assuré à la délégation française une dixième médaille ! La judokate originaire de Chambly a connu une entrée en matière plutôt sereine avec une victoire par ippon face à l'Autrichienne Bernadette Graf en huitième de finale. Ensuite en quarts, la victoire a été plus compliquée à valider. Opposée à la Cubaine Kaliema Antomarchi, elle a cru gagner sur ippon lorsque l'arbitre a fait appel à la vidéo. Un waza ari a finalement été attribué à la Française. Alors qu'elle se dirigeait vers un succès, elle s'est faite surprendre et amener au sol pour subir à son tour un waza ari. Malgré une dernière attaque dangereuse, le score n'a plus bougé et les deux femmes ont dû se départager en prolongation. Plus en forme physiquement, la Tricolore a placé une attaque qui a fait mouche pour s'imposer dans ce golden score.


Elle a rejoint la Sud-Coréenne Hyunji Yoon en demi-finale. Et ce fut une formalité ! Après 2'23 de combat, la 23eme mondiale a été disqualifiée après avoir reçu un troisième carton jaune (un pour avoir tenu le pantalon de son adversaire, deux pour être sortie du tatami), et voici donc Malonga en finale sans avoir beaucoup lutté ! Elle sera opposée à la Japonaise Shori Hamada, n°2 mondiale et championne du monde 2018, qu'elle a déjà battue quatre fois sur six, et notamment lors de leur dernier combat, en janvier à Doha.

(Avec F.B.)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.