Judo (H) : Riner s'offre la médaille de bronze contre Harasawa

Judo (H) : Riner s'offre la médaille de bronze contre Harasawa©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 30 juillet 2021 à 11h38

Opposé au Japonais Hisayoshi Harasawa, Teddy Riner est allé décrocher la médaille de bronze chez les +100kg dans ces Jeux d'été 2020 à Tokyo. A 32 ans, le Français compte désormais quatre médailles olympiques.



Et de quatre pour Teddy Riner. Ce vendredi, le Français a su rapidement digérer sa désillusion après son élimination en quart de finale des +100kg pour aller décrocher une quatrième médaille olympique. Après le bronze à Pékin en 2008, puis l'or à Londres en 2012 et à Rio en 2016, le judoka s'est à nouveau paré de bronze à Tokyo lors de ces Jeux d'été 2020. Contre le Japonais Hisayoshi Harasawa, un autre grand déçu du jour, le natif de Pointe-à-Pitre a cette fois pris son temps pour en venir à bout et l'emporter lors du golden score suite à une troisième pénalité reçue par le local de l'étape. Même s'il était venu pour un autre métal, Riner termine cependant au Nippon Budokan avec une belle médaille de bronze vu les circonstances, à commencer par sa blessure à un genou en février dernier. A 32 ans, ce dernier ne semble d'ailleurs pas encore rassasié et visera l'or par équipes. Cela fait désormais 13 médailles pour les Bleus à Tokyo, dont sept juste pour le judo.


« Il y a de la frustration mais aujourd'hui il faut retenir la médaille. Je suis quand même content, c'est ma quatrième médaille olympique, à 32 ans. Je le dis souvent aux jeunes, durer c'est difficile. Gagner une fois c'est bien, le faire longtemps c'est autre chose. Il fallait se réinventer tout au long de la journée pour aller chercher la médaille. C'est difficile de faire comprendre aux téléspectateurs, même à ma propre famille, que c'est très difficile. Si on arrive à prendre l'or (sur l'épreuve par équipes), et bien je serai trois fois champion olympique. Aujourd'hui, je savoure cette médaille, vraiment », a réagi à chaud Riner au micro de France Télévisions.


Si vous avez manqué le début de journée :

Jusqu'ici, tout va bien ! Teddy Riner, qui tente ce vendredi de remporter un troisième titre olympique d'affilée, ce qui n'a jamais été réussi dans l'histoire du judo, n'a pas raté son entrée en lice sur les tatamis du Nippon Budokan. Le judoka de 32 ans, non tête de série car "seulement" 16eme mondial en raison de blessures et d'un gros manque de combats en compétition, devra remporter cinq combats et non pas quatre comme à Londres ou à Rio s'il veut aller au bout de ce tournoi des +100kg. Et il s'est imposé pour commencer contre l'Autrichien Stephan Hegyi, n°19 mondial, contre qui il avait remporté ses deux précédents combats. Sur sa première véritable attaque, le double champion olympique a réussi un ippon sur uchi-mata, après 2'06 de combat.

Son adversaire suivant était l'Israélien Or Sasson, n°13 mondial, qu'il avait déjà battu quatre fois sur quatre, mais qu'il n'avait plus affronté depuis la demi-finale des JO de Rio. Cette fois, pas de ippon mais un waza-ari réussi après 1'57 de combat, où le Français n'a pas été inquiété. Le quart de finale tant attendu contre le Russe Tamerlan Bashaev, n°1 mondial et vice-champion du monde 2021, aura donc bien lieu. Riner partira favori puisqu'il a remporté leur seule confrontation, lors du Grand Slam de Doha en janvier dernier.

Bashaev brise le rêve de Riner

Teddy Riner ne sera pas triple champion olympique, ce qui aurait été une grande première dans l'histoire ! Le judoka français de 32 ans n'est pas parvenu à franchir le cap des quarts de finale. Il a été éliminé par le n°1 mondial, le Russe Tamerlan Bashaev, qu'il avait pourtant battu lors de leur unique confrontation, en janvier dernier à Doha. Alors qu'aucun des deux combattants n'avait marqué le moindre point durant les quatre minutes réglementaires (deux pénalités pour le Russe pour non-combativité, une pour le Français), Bashaev a enfin lancé une attaque après 29 secondes de golden score, et après étude de la vidéo, l'arbitre a validé le sumi-otoshi, et donc le waza-ari de la victoire pour le Russe ! C'est un véritable choc pour Teddy Riner qui, même s'il avait peu combattu ces dernières années et s'était blessé au genou en mars dernier, assurait être en pleine forme et prêt à remporter cette fameuse troisième médaille d'or.



La compétition n'est pas terminée pour autant, car le double champion olympique peut encore décrocher une médaille de bronze, comme à Pékin en 2008, s'il remporte ses deux derniers combats (le prochain contre le Brésilien Rafael Silva, double médaillé de bronze olympique, contre qui il n'a jamais perdu en neuf confrontations). Ce serait tout de même une belle consolation et un statut de quadruple médaillé olympique pour le plus emblématique des judokas français...

Riner se reprend avec la manière

Teddy Riner reste en course pour la médaille de bronze. Quelques heures après son énorme désillusion en quart de finale des +100kg contre le Russe Tamerlan Bashaev, n°1 mondial et vice-champion du monde 2021, le judoka français s'est parfaitement repris lors du repêchage. Opposé au Brésilien Rafael Silva, le double champion olympique n'a pas mis longtemps avant de prendre la mesure de son adversaire. Après un waza-ari et une clef de bras au sol, Riner a donc dominé son adversaire sur ippon après moins d'une minute de combat. De ce fait, le natif de Pointe-à-Pitre disputera un dernier match à Tokyo dans ces Jeux d'été 2020. En effet, vers 11h30, le Français affrontera le Japonais Hisayoshi Harasawa, qu'il avait battu en finale à Rio en 2016, pour la médaille de bronze au Nippon Bundokan.

Avec G.M.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.