Judo - Cysique : " Un sentiment d'injustice "

Judo - Cysique : " Un sentiment d'injustice "©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le lundi 26 juillet 2021 à 14h24

Particulièrement émue après sa disqualification jugée injuste en finale des -57kg, Sarah-Léonie Cysique s'est confessée au micro de France Télévisions.


Disqualifiée en finale olympique des -57kg, face à la Kosovare Nora Gjakova, Sarah-Léonie Cysique a quitté le tatami du Nippon Budokan de Tokyo dans l'incrédulité la plus totale. Sanctionnée pour une mise en danger, la décision arbitrale semble on ne peut plus sévère. D'autant plus que la judokate tricolore n'a pas mis en danger son adversaire car elle est retombée sur sa propre nuque après une attaque. Un arrêt brutal, sonnant le glas des rêves de médaille d'or de la pensionnaire du Judo club de Chateau-Thierry après un peu plus de deux minutes de combat.

"Disons que ce n'est pas le métal que je voulais"

"J'ai un petit sentiment d'injustice parce que pour moi, ce n'était pas un geste dangereux mais je n'ai pas le choix que d'accepter cette décision", admet Sarah-Léonie à chaud au micro de France Télévisions, contenant ses larmes avec difficulté. "C'est la décision des arbitres, ils ont leur propre vision des choses. Malheureusement dans un sport comme le nôtre, on ne peut pas vraiment interférer. C'est sûr qu'en regardant le détail de ma journée, je suis quand même très contente mais disons que ce n'est pas le métal que je voulais."




La native de Sarcelles n'a toutefois pas à rougir de sa campagne olympique. Elle a réussi un superbe parcours avec en point d'orgue, l'élimination de la numéro un mondiale canadienne, Jessica Klimkait, aux portes de cette finale dramatique. Cette breloque en argent rend fier le clan français, tout heureux d'afficher une 5eme médaille au tableau général. Le judo en est le principal pourvoyeur avec les trois podiums de Sarah-Léonie Cysique, Amandine Buchard (argent) et Luka Mkheidze (bronze).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.