JO : On mise sur ces sportifs pour 2024 !

JO : On mise sur ces sportifs pour 2024 !©Media365
A lire aussi

Antoine Bourlon, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 20h06

Sept ans à l'avance, difficile de prédire qui seront les stars de Paris 2024. Mais nous nous sommes tout de même prêté au jeu !



Katie Ledecky (Natation) : A 20 ans, elle marche déjà sur l'eau, sans mauvais jeu de mot. Avec cinq médailles olympiques - la première à Londres à 15 ans, quatre autres à Rio à 19 ans - Katie Ledecky est déjà la reine des bassins. Un destin à la Michael Phelps peut-être, pour une Américaine en avance sur son temps qui comptabilise aussi...14 titres mondiaux. A Paris, la native de Washington aura 27 ans, et quelques autres médailles dans la poche encore sûrement.

Alexander Zverev (Tennis) : On lui promet un avenir radieux. A 20 ans, le jeune Allemand est déjà au pied du podium à l'ATP, derrière les monstres Nadal, Federer et Murray. Même si ses performances en Grand Chelem laissent encore à désirer - un huitième à Wimbledon, son meilleur résultat -, toute la profession lui reconnaît un énorme potentiel et le place déjà dans les grands de demain. Grande perche de 1,98m, il est même propulsé par l'ATP, qui rêve d'en faire sa star. Reste pour lui à prouver. Le rendez-vous est pris en 2024, même si d'autres jeunes émergent, à l'image d'un Shapovalov ou d'un Rublev, quart de finaliste à l'US Open la semaine passée.

Christian Coleman (Athlétisme) : Christian Coleman s'est offert le luxe de battre la légende Usain Bolt sur le dernier 100 mètres de sa carrière. Deuxième derrière Justin Gatlin, l'Américain est sur les mêmes standards que la star jamaïcaine. A 21 ans, Bolt remportait, à Osaka, sa première médaille mondiale. Coleman a fait de même. Plus petit et plus puncheur que Lightning Bolt, le natif d'Atlanta détient un record personnel à 9''82. Prometteur, d'autant qu'à Paris, il sera en pleine maturité.

Guram Tushishvili (Judo) : Après sept ans d'invincibilité, Teddy Riner n'est pas tombé, mais il a beaucoup tremblé lors des derniers Championnats du Monde. Et surtout face à un certain Guram Tushishvili. A 22 ans, ce colosse venu de Géorgie a déjà remporté deux titres européens et vient de passer près d'une victoire de prestige face à la légende des tatamis. Mobile et athlétique, il a encore une marge de progression énorme et pourrait atteindre son top niveau aux Jeux de Paris en 2024.

Caeleb Dressel (Natation) : Lors des derniers Mondiaux de Budapest, Caeleb Dressel a créé l'exploit. En moins de deux heures, l'Américain a remporté trois médailles d'or, ce que personne n'avait jamais réalisé avant lui. Plus encore, il a glané sept titres et compte déjà dans son armoire à trophées un titre olympique. A Paris, Dressel aura 28 ans. L'occasion de terminer en beauté une carrière qui s'annonce, à seulement 21 ans, déjà exceptionnelle.

Pierre Houin (Aviron) : Déjà champion olympique à Rio de Janeiro, il forme avec Jérémie Azou un des duos de rameurs les plus performants de la planère aviron. A 23 ans, le natif de Toul est aussi champion du monde et champion d'Europe. Avec quatre médailles internationales au palmarès, Pierre Houin vise encore plus haut et pourrait atteindre le sommet de son art sur le bassin olympique de Vaires-sur-Marne à l'âge de 30 ans.

Heather Arneton (Athlétisme) : Elle a tout juste 15 ans, mais impressionne déjà ses pairs. Notamment soutenue par Teddy Riner ou l'athlète américaine Natasha Hastings - qui se sont chargés de lui faire signer un partenariat précoce avec Under Armour -, Heather Arneton est une spécialiste du saut en longueur. En 2017, elle signe un record du monde minimes à 6,57 m, soit à moins d'un mètre du record des adultes. Egalement détentrice des records français sur 50m, 100m et triple saut dans les catégories de jeunes, elle pourrait exploser et devenir plus qu'une chance de médaille, la véritable attraction du club France lors des JO de Paris.

Kevin Mayer (Décathlon) : Lui est déjà une star. Médaillé d'argent à Rio et d'or aux Championnats du Monde de Londres en 2017, ce spécialiste du décathlon a impressionné l'audimat français qui l'a découvert sur la piste du stade olympique brésilien. Complet, beau gosse et charismatique, Kevin Mayer représente une vraie chance de médaille pour l'équipe de France en 2024, d'autant que la retraite de la légende Ashton Eaton a laissé un vide.

Frank Ntilikina (Basket) : Drafté en huitième position par les Knicks de New York - ce qui fait de lui le joueur français le mieux drafté de l'histoire -, Frank Ntilkina porte en lui le poids de la succession. L'équipe de France se cherche un meneur depuis le départ de Tony Parker et compte sur ce gamin de 19 ans pour devenir le nouveau TP. Formé à Strasbourg, il pourrait atteindre à 26 ans le meilleur moment de sa carrière devant son public, à Paris.

Clarisse Agbegnenou (Judo) : Déjà très expérimentée, Clarisse Agbegnenou connaît la victoire. Double championne du monde et vice-championne olympique à seulement 24 ans, elle a le potentiel pour aller chercher encore et encore des médailles. La Bretonne d'origine togolaise aura 31 ans lors des JO de Paris mais pourra combler ce déficit de « fraîcheur » par une extraordinaire vivacité.

 
6 commentaires - JO : On mise sur ces sportifs pour 2024 !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]