JO de Tokyo : Un risque pour Riner ? 

JO de Tokyo : Un risque pour Riner ? ©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 07 avril 2021 à 11h16

Teddy Riner, en quête d'un troisième sacre olympique à Tokyo, ne devrait disputer aucune compétition avant les Jeux. Un risque pour le judoka français de 32 ans ?

 

Mardi, Larbi Benboudaoud, directeur de la haute performance de la Fédération française de judo, a notamment dévoilé la sélection pour les championnats d'Europe de Lisbonne, qui se tiendront du 16 au 18 avril. Une liste avec un grand absent : Teddy Riner, qui n'effectuera pas le déplacement dans la capitale portugaise. "Pour le moment, il n'y a pas de compétition prévue avant les Jeux Olympiques" pour Riner, a expliqué l'ancien judoka, ajoutant : "Après, on ne sait jamais, ça peut peut-être évoluer, mais pour le moment, ce n'est pas prévu." 

Pas tête de série

A la place de la compétition continentale, Riner doit effectuer d'ici la fin du mois un stage d'une quinzaine de jours en Guadeloupe, son île natale. Actuel quinzième au classement olympique, il ne peut aujourd'hui pas prétendre à un statut de tête de série qui lui offrirait un tableau, a priori, plus favorable. Il devra donc s'employer pour accomplir son rêve et conquérir un troisième titre olympique à Tokyo, ce qu'un seul judoka a réussi dans l'histoire : le Japonais Tadahiro Nomura, sacré chez les poids légers en 1996, en 2000 et en 2004. 

"J'ai dû me renouveler, me réinventer"

Teddy Riner (32 ans ce mercredi), champion olympique en 2012 et en 2016 chez les lourds, n'aura donc disputé qu'une compétition internationale avant les Jeux. C'était en janvier, aux Masters de Doha, où il avait renoué avec la victoire, près d'un an avoir subi à Paris sa première défaite depuis 2010, contre le Japonais Kokoro Kageura. "Je voulais savoir où j'en étais. Ça fait du bien de revenir comme ça, de se sentir mieux", avait-il confié après son succès au Qatar, où il était arrivé avec son poids le plus bas depuis 2012. "J'ai dû me renouveler, me réinventer. J'ai dû tout revoir de zéro, la technique, le judo pur, la façon de s'entraîner, de s'échauffer, la préparation physique, la nutrition", détaillait encore celui qui avait remporté quatre victoires sur cinq par ippon et dominé le Russe Inal Tasoev aux pénalités en finale. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.