JO de Tokyo : Un centre aquatique de 15 000 places inauguré

JO de Tokyo : Un centre aquatique de 15 000 places inauguré©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 24 octobre 2020 à 11h03

En présence de Rikako Ikee, étoile montante de la natation japonaise, un centre aquatique de 15 000 places, censé accueillir les Jeux olympiques l'an prochain, a été inauguré samedi.



Il devait être inauguré en grande pompe en mars, mais la crise sanitaire est passée par là. Terminé en février, le tout nouveau centre aquatique de Tokyo, qui accueillera les Jeux olympiques en 2021, a été officiellement dévoilé samedi lors d'une cérémonie où était notamment présente Rikako Ikee, étoile montante de la natation japonaise. "Après avoir vu cette piscine, j'ai enfin réalisé que c'est ici que les Jeux Olympiques vont avoir lieu l'an prochain", a témoigné dans un communiqué la nageuse de 20 ans, atteinte par une leucémie l'an dernier et qui a pu reprendre l'entraînement en mars et la compétition en août. Samedi, celle qui avait gagné six médailles d'or aux Jeux asiatiques de 2018 a pris part à un relais d'entraînement dans cette toute nouvelle salle, qui peut contenir 15 000 spectateurs et accueillera les épreuves de natation, de natation synchronisée et de plongeon.

Une situation sanitaire "stable"

Une salle qui aura coûté 542 millions de dollars (457 millions d'euros), en faisant le deuxième ouvrage le plus cher de cette olympiade derrière le Nouveau stade olympique national, qui a coûté plus de 1,2 milliards d'euros. "Tous les stades sont désormais terminés, s'est réjouie la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike. Et j'espère que les meilleurs athlètes du monde s'affronteront ici. Je suis déjà impatiente." Initialement programmés du 24 juillet au 9 août 2020, ces Jeux olympiques de Tokyo ont dû être reportés à l'année prochaine en raison de la pandémie de Covid-19, et se tiendront du 23 juillet au 8 août 2021. Si tout va bien d'ici là... Une olympiade qui divise au Japon et notamment dans la capitale. La gouverneure tokyoïte espère elle "pouvoir accueillir de plus en plus d'athlètes et de gens du monde entier" dans un pays où la situation sanitaire est "pour l'instant stable", avec un total de 1 700 décès attribués au coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.