JO de Tokyo : Les Jeux auront bien lieu, affirme le vice-président du CIO

JO de Tokyo : Les Jeux auront bien lieu, affirme le vice-président du CIO©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 07 septembre 2020 à 19h35

John Coates, le vice-président du Comité international olympique, a affirmé ce lundi à l'AFP que les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 auront bien lieu, « avec ou sans coronavirus ».

« La lumière au bout du tunnel ». Voici comment John Coates, le vice-président du Comité international olympique, définit les prochains Jeux Olympiques d'été de Tokyo. Reportés en raison du coronavirus, une première en temps de paix, les JO auront bien lieu, a assuré le dirigeant lors d'un entretien téléphonique avec l'AFP ce lundi. « Avec ou sans coronavirus, les Jeux Olympique débuteront le 23 juillet de l'année prochaine. Ce seront les Jeux qui auront vaincu le Covid, la lumière au bout du tunnel. Avant le Covid, (le président du CIO) Thomas Bach avait déclaré que c'était les Jeux les mieux préparés que nous ayons jamais vus, les sites étaient presque tous terminés, ils sont maintenant terminés, le village est incroyable, (...) tout va bien. (...) Les JO ont été reportés d'un an, ce qui représente une tâche gigantesque en termes de sécurisation de tous les sites », a déclaré John Coates.

Quid des sportifs et des spectateurs ?

Après l'annonce du report des JO en mars dernier, le CIO et la ville de Tokyo avaient indiqué qu'il n'y aurait pas de deuxième report possible. Ils auraient donc lieu à l'été 2021 ou seraient annulés. L'annulation est justement l'hypothèse qu'une partie des habitants de Tokyo espérait, selon plusieurs sondages parus cet été. Mais d'après Coates, les JO auront bien lieu. Reste désormais à savoir comment les sportifs du monde entier pourront être accueillis (« dans certains pays, la situation sera sous contrôle, dans d'autres non. Nous aurons donc des athlètes venant d'endroits où elle est sous contrôle et d'autres où elle ne l'est pas » reconnait Coates) mais aussi les spectateurs. Un sacré casse-tête en perspective pour les organisateurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.