JO de Tokyo : Le président du comité d'organisation veut un vaccin ou un traitement

JO de Tokyo : Le président du comité d'organisation veut un vaccin ou un traitement©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 22 juillet 2020 à 21h20

Yoshiro Mori, le président du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Tokyo, a fait savoir qu'un vaccin ou un traitement contre le coronavirus sera un élément fondamental pour la tenue des Jeux.

Ce vendredi 24 juillet aurait dû être le jour de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'été de Tokyo. Mais il faudra attendre un an de plus, car les JO ont été reportés en raison de la pandémie de coronavirus. Un an... si tout va bien. En effet, le président du comité d'organisation Yoshiro Mori a laissé entendre que les Jeux Olympiques pourraient ne pas avoir lieu si un vaccin ou un traitement contre le coronavirus n'était pas trouvé d'ici là. « Le premier point sera qu'un vaccin ou un médicament a été développé. Si la situation continue telle qu'elle l'est en ce moment, nous ne pourrons pas (organiser les Jeux). Mais je ne peux pas imaginer que la situation de cette année puisse se poursuivre l'année prochaine », a déclaré Mori ce mercredi dans une interview à au groupe audiovisuel japonais NHK.

Pas de huis clos envisagé

A l'instar du président du Comité international olympique Thomas Bach la semaine passée, Yoshiro Mori a également affirmé que la solution du huis clos n'était pas envisageable : « Si elle s'avère être la seule alternative, alors nous devrons réfléchir (au maintien des Jeux). Si cela se produit, alors nous pourrions envisager l'annulation. » Le CIO a déjà affirmé il y a plusieurs semaines qu'un nouveau report ne serait pas possible et qu'il faudrait purement et simplement les JO (ce qui serait une grande première en temps de paix) en cas de problème. Les sportifs du monde entier espèrent désormais que les laboratoires pharmaceutiques vont trouver le remède miracle pour éradiquer ce virus, qui a tué 988 personnes au Japon, mais dont le nombre de cas a fortement augmenté depuis le mois de juillet, notamment à Tokyo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.