JO de Tokyo : L'état d'urgence instauré au Japon, inquiétude pour les JO ?

JO de Tokyo : L'état d'urgence instauré au Japon, inquiétude pour les JO ?©Media365
A lire aussi

Joana Guerra Mota, Media365, publié le mardi 05 janvier 2021 à 17h49

Moins de 200 jours avant les Jeux Olympiques de 2021 à Tokyo, la ville risque de bientôt passer en état d'urgence sous décision du Premier ministre japonais, Yoshihide Suga. Les JO risquent-ils d'être reportés une deuxième fois ?



Initialement, les JO de Tokyo devaient se dérouler en 2020. Puis la pandémie du coronavirus est venue tout chambouler et tous les évènements sportifs, dont les JO ou encore l'Euro de football, ont été décalés à 2021 dans l'espoir d'une situation meilleure d'ici-là. Et malheureusement ce n'est pas vraiment le cas. Si le Japon n'était pas le pays le plus touché jusqu'à présent, de nombreux nouveaux cas sont apparus, de quoi inquiéter le gouvernement japonais.

Une situation préoccupante et pleine de conséquences

Si le gouvernement de Yoshihide Suga décide de déclarer l'état d'urgence dans la région du grand Tokyo, plusieurs conséquences seront à déplorer sur le monde du sport et sur le maintien des JO. Dans un premier temps, l'organisation des Jeux sera plus que touchée et même ralentie. Il est difficile d'organiser un événement  majeur tel que les JO avec un protocole sanitaire aussi strict que celui qui est prévu par le Japon puisque les organisateurs rencontreront de grandes difficultés à se réunir. Au-delà de l'organisation, l'état d'urgence risque d'interrompre la préparation des athlètes japonais. Ces derniers ne pourraient plus s'entraîner. En effet, la dernière fois que l'état d'urgence avait été déclaré au Japon, le Centre national d'entraînement de Tokyo, principal lieu d'exercice pour les athlètes, avait été contraint de fermer. De plus, beaucoup d'entre eux n'ont pas encore décroché leur ticket pour les JO. Seuls 117 sportifs japonais, sur environ 600 athlètes de la délégation olympique japonaise, sont qualifiés.

Le report comme seule solution ?

Pour le Premier ministre japonais il est clair et net que les JO ne seront pas reportés une deuxième fois. Pour lui, la tenue de ces derniers sera "une preuve que l'humanité a vaincu le virus". Pourtant, le maintien des Jeux en pleine pandémie représente également un danger pour le pays. Selon l'agence Kyodo News, le Japon prend d'énormes risques en ouvrant ses frontières à des milliers de touristes. Il sera alors difficile d'appliquer les gestes barrières et autres mesures sanitaires. Et au contraire, si aucun spectateur n'est autorisé, l'événement va perdre de son charme et de son ambiance. Et ce n'est pas le but. Un deuxième report représente également un coût. Le Japon a déjà déboursé 13 milliards de dollars pour l'organisation des JO, auxquels se sont ajoutés 3 milliards de dollars liés au premier report de l'événement. Pour l'instant, rien n'a été annoncé concernant les JO mais l'état d'urgence devrait rapidement être instauré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.