JO de Tokyo : L'annulation pas abordée par le Comité d'Organisation

JO de Tokyo : L'annulation pas abordée par le Comité d'Organisation©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 26 mai 2021 à 18h40

Alors que l'opposition aux Jeux Olympiques de Tokyo est croissante, le directeur général du Comité d'Organisation a assuré que l'annulation de l'événement n'était pas envisageable.



Le Comité d'Organisation des JO de Tokyo (COJO) tient bon. Alors que les sondages montrant que la population japonaise est toujours plus hostile à la tenue de l'événement se multiplient, qu'une pétition à ce sujet multiplie les signatures, que des syndicats de médecins tirent la sonnette d'alarme alors que le Japon fait face à une quatrième vague de contaminations par le coronavirus, Toshiro Muto ne lâche rien. Le directeur général du Comité d'Organisation des Jeux Olympiques dans la capitale japonaise a confirmé que l'événement s'ouvrira bien comme prévu le 23 juillet prochain avec des délégations venues des quatre coins du monde. Alors qu'une réunion du Bureau Exécutif du COJO a eu lieu ce mercredi, Toshiro Muto a assuré que le sujet d'une éventuelle annulation de l'événement n'a absolument pas été évoqué par les membres du bureau. Une prise de position qui intervient alors que le quotidien Asahi Shimbun, pourtant partenaire des JO, a pris position contre la tenue des épreuves.

Le Comité d'Organisation table sur moins d'entrées au Japon

Malgré la grogne des médecins et les menaces de boycott émises par certains hôpitaux, la présidente du COJO Seiko Hashimoto a confirmé que neuf établissements de santé seront concernés par le service médical mis à la disposition des Jeux Olympiques. Cette dernière également précisé que 310 infirmières et 230 médecins seront également mis à contribution chaque jour afin d'assurer la sécurité sanitaire de l'événement. Toutefois, pour essayer de rassurer les réfractaires aux JO, Toshiro Muto a confirmé que le Comité d'Organisation travaille pour limiter au maximum les entrées au Japon dans le cadre des épreuves prévues du 23 juillet au 8 août prochains. Alors que 180 000 personnes étaient initialement attendues, ce sont désormais 78 000 personnes qui devraient rejoindre le Japon en amont des Jeux Olympiques. Le directeur général du COJO a également réitéré sa confiance quant à la venue de la délégation américaine malgré la récente recommandation faite par les autorités de Washington, qui déconseillent à leurs ressortissants d'aller au Japon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.