JO de Tokyo et Pékin : Le CIO propose aux athlètes des doses de vaccin

JO de Tokyo et Pékin : Le CIO propose aux athlètes des doses de vaccin©Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le jeudi 11 mars 2021 à 15h45

Sur une proposition de la Chine, le Comité International Olympique compte proposer aux athlètes participants aux Jeux Olympiques de Tokyo et de Pékin des doses de vaccin contre le coronavirus et s'engage à en proposer aux pays concernés.



Le Comité International Olympique (CIO) compte tout faire pour les Jeux Olympiques d'été de Tokyo puis ceux de Pékin l'hiver prochain se passent au mieux. Alors que la question de l'accueil des spectateurs étrangers dans la capitale japonaise l'été prochain devrait prochainement être tranchée, celle de la vaccination des athlètes participants aux épreuves a été évoquée ce jeudi à l'occasion de la deuxième journée de la 137eme session du CIO. En marge de sa réélection à la tête de l'institution basée à Lausanne, Thomas Bach a fait le point sur une proposition émanant de la Chine, qui a développé un vaccin qui n'est actuellement pas validé par les autorités sanitaires tant européennes que françaises. Alors que la Chine a proposé de faire don de nombreuses doses de ce produit à destination des athlètes, tant pour Tokyo 2021 que Pékin 2022, le CIO a fait une contre-proposition.

Le CIO propose d'acheter des doses pour la population

N'étant pas en capacité d'imposer la vaccination aux milliers d'athlètes qui se rassembleront au Japon puis en Chine dans les mois à venir, les dirigeants du CIO ont proposé à la Chine d'acheter des doses de vaccins qui leur seront proposées. Et, pour toute dose qui sera attribuée à un athlète, le CIO en distribue deux aux pays qui seront concernés. « Le comité olympique chinois collabore déjà avec le CIO pour rendre ces doses disponibles, que ce soit en collaboration avec des partenaires internationaux ou directement avec les pays où existent déjà des accords sur le vaccin chinois », a déclaré le président du Comité International Olympique, Thomas Bach. Une proposition qui, dans le contexte actuel, pourrait permettre de convaincre les athlètes doutant des mesures sanitaires que le CIO compte mettre en place en marge des prochains Jeux Olympiques, qui seront touchés par la crise sanitaire et ses conséquences.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.