JO 2024 : Estanguet est confiant pour la cérémonie d'ouverture sur la Seine

JO 2024 : Estanguet est confiant pour la cérémonie d'ouverture sur la Seine©Panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365, publié le dimanche 31 octobre 2021 à 13h20

Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024, s'est montré confiant quant à l'organisation de la cérémonie d'ouverture sur la Seine, auprès de RMC.

La cérémonie d'ouverture des Jeux d'été 2024 de Paris en France pourrait ainsi bel et bien avoir lieu sur la Seine, au lieu du Stade de France. Un sujet de nouveau évoqué ce dimanche matin, dans l'émission des « Grandes Gueules du Sport » sur RMC, par Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024. Ce dernier, bien décidé à marquer les esprits, à ce niveau-là, s'est d'ailleurs montré plutôt confiant à ce sujet, bien que ce soit évidemment totalement inédit : « On travaille dur, on veut proposer des JO spectaculaires et populaires. On veut changer le format de la cérémonie d'ouverture, en passant d'une cérémonie avec quelques dizaines de milliers de personnes et des places extrêmement chères, à une cérémonie en centre-ville ouverte au plus grand monde. »

« On ne prendra aucun risque »

Tout en donnant ainsi quelques détails sur l'événement : « Plutôt que de reproduire des décors artificiels dans un stade qui sont très coûteux, on va utiliser le décor naturel de Paris et des infrastructures existantes. On y travaille. On a déjà eu un million de personnes récemment sur les Champs-Elysées pour célébrer des footballeurs (ndlr : après la victoire en Coupe du Monde en 2018) et il y a chaque année des célébrations avec plusieurs centaines de milliers de personnes dans les rues de Paris. On doit être capable d'organiser une cérémonie d'ouverture en ville, mais on ne prendra aucun risque. »

« La sécurité est notre priorité »

L'objectif est notamment de permettre aux différentes délégations de sportifs, qui seront alors présentes pour le prestigieux événement, de défiler sur plusieurs dizaines d'embarcations, devant un public, qui aurait alors pris place le long des berges, qui pourraient accueillir jusqu'à au moins deux millions de personnes. Toutefois, rien n'est encore évidemment acquis, tant ce projet, présenté comme particulièrement ambitieux, semble ainsi également plus que complexe, d'un point de vue de la sécurité : « La sécurité est notre priorité. On ne le fera que si on est capables d'assurer cette sécurité. Mais on va y arriver. On a trois ans pour trouver des réponses. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.