JO 2024-2028 : Une annonce la semaine prochaine ?

JO 2024-2028 : Une annonce la semaine prochaine ?©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 27 juillet 2017 à 08h03

Los Angeles pourrait annoncer la semaine prochaine qu'elle accepte d'organiser les JO 2028, ce qui permettrait à Paris d'organiser ceux de 2024. Le maire de la ville californienne trouverait en effet "stupide" de ne pas attendre quatre ans supplémentaires.

Depuis le 11 juillet, il semble quasi-certain que Paris et Los Angeles organiseront les Jeux Olympiques d'été 2024 et 2028 suite à la double attribution votée à l'unanimité par le CIO. Les tractations vont bon train depuis deux semaines entre les deux villes, et il se pourrait bien qu'il ne faille pas attendre le 13 septembre prochain et la session du CIO à Lima (Pérou) pour savoir qui de la capitale française ou de la ville californienne organisera les JO 2024 et 2028. Mercredi, le maire de Los Angeles Eric Garcetti a en effet laissé entendre que sa ville aurait choisi 2028 : « 2028 serait financièrement si attractif qu'il sera stupide de ne pas choisir cette date-là », a-t-il déclaré, selon des propos relayés par le Los Angeles Times. Le CIO devrait en effet offrir une belle compensation financière à la ville qui se désistera en faveur de 2028.
"Pas plus de risques d'attendre quatre ans supplémentaires"
« Monsieur Garcetti ne croit pas qu'attendre quatre ans de plus augmentera le risque financier. Que ce soit pour 2024 et 2028, notre plan reste le même pour limiter les risques : utiliser des infrastructures déjà existantes et contrôler les coûts », a détaillé un porte-parole du maire de Los Angeles, Alex Comisar. Los Angeles pourrait même annoncer dès la semaine prochaine qu'elle accepte d'organiser les Jeux Olympiques en 2028, ce qui lui permettrait notamment d'améliorer son aéroport et son métro d'ici là. Une bonne nouvelle pour Paris 2024, qui n'a jamais caché sa réticence à attendre quatre ans supplémentaires.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU