JO 2020 : Les organisateurs ont présenté les mesures de lutte contre le coronavirus

JO 2020 : Les organisateurs ont présenté les mesures de lutte contre le coronavirus©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 02 décembre 2020 à 14h55

Alors que les premières épreuves sont prévues dans huit mois, les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo ont levé le voile sur les mesures prises afin d'éviter la propagation du coronavirus autour des épreuves.

Même si une vaccination à grande échelle reste possible, les organisateurs des JO de Tokyo ne comptent pas prendre de risques avec le coronavirus. Alors que les premières épreuves auront lieu dans huit mois, du 23 juillet au 8 août prochain, un large éventail de mesures permettant la tenue des JO dans les meilleures conditions a été présenté ce mercredi. Un document long de 54 pages qui détaille ce que les athlètes mais également les spectateurs devront respecter tout au long de la quinzaine si la pandémie n'est pas totalement sous contrôle d'ici là. Dès leur arrivée au Japon, l'intégralité des athlètes devra subir un test de dépistage. En ce qui concerne ceux qui s'installeront au village olympique, le protocole sanitaire sera drastique avec un test obligatoire toutes les 96 à 120 heures, soit tous les quatre à cinq jours.

Les spectateurs étrangers dispensés de quarantaine

A leur arrivée, les athlètes devront également s'engager à suivre un code de conduite leur demandant d'éviter de parler fort, de limiter au maximum les contacts et les incitant à porter le masque en permanence hors compétitions et séances d'entraînement. Un manquement à ces règles pourrait être sanctionné par les organisateurs, en liaison directe avec le Comité International Olympique. De plus, afin de gérer au mieux les éventuels cas positifs, un centre de contrôle des infections sera installé par les autorités japonaises. Concernant les spectateurs, le nombre maximum de personnes autorisées sur les sites de compétition n'a pas encore été défini mais un test à l'entrée du Japon sera là-aussi demandé. Toutefois, les spectateurs étrangers n'auront pas à respecter une quarantaine et, sous réserve du port du masque et d'éviter de parler fort, pourront circuler librement dans le pays. Des mesures qui devraient permettre une tenue aussi normale que possible des JO, qui ont déjà été décalés d'un an par la pandémie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.