JO 2020 : Les marathons et la marche délocalisés dans le nord du Japon

JO 2020 : Les marathons et la marche délocalisés dans le nord du Japon©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 01 novembre 2019 à 08h36

Les autorités de la capitale du Japon ont accepté de mauvaise grâce de déplacer les épreuves de marche et les marathons vers la ville de Sapporo, au nord du pays, où les conditions de température et d'humidité devraient être plus supportables lors des Jeux Olympiques.

Les Jeux Olympiques de Tokyo seront bien un peu plus éclatés sur l'ensemble du territoire japonais que prévu. Alors que les championnats du monde d'athlétisme organisés à Doha ont été marqués par des conditions de température et d'humidité rendant les courses longue distance très difficile et à la suite des épreuves-test qui ont démontré des difficultés du même ordre dans les rues de Tokyo, le CIO a récemment fait part de sa volonté de délocaliser les épreuves de marche mais également les marathons vers le nord du pays, plus précisément à Sapporo. Un choix qui permettrait d'organiser les épreuves dans des conditions moins intenses pour les athlètes mais qui n'avait pas l'aval des autorités locales tokyoïtes.


Tokyo se plie de mauvaise grâce à la décision du CIO

Mais, à la suite d'une réunion entre responsables du CIO et du Comité d'Organisation des Jeux Olympiques de Tokyo, le déplacement des épreuves longue distance d'athlétisme vers Sapporo a été validé. « Nous ne pouvons pas être d'accord avec le CIO, mais nous ne bloquerons pas cette décision, a tancé Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo. En d'autres termes, c'est une décision sans accord. » Une décision, prise dans l'intérêt de la santé des athlètes participant aux épreuves de marche mais également aux marathons dont s'est réjoui John Coates, président du comité de coordination du CIO : « Je pense qu'il est maintenant clair que nous avons une acceptation de cette proposition ». Un choix de déplacer les épreuves au nord de l'archipel qui sera sans doute bien accueilli par Yohan Diniz, qui a souffert de la chaleur et de l'humidité à Doha lors du 50km marche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.