JO 2020 : Les athlètes italiens privés des Jeux de Tokyo ?

JO 2020 : Les athlètes italiens privés des Jeux de Tokyo ?©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 06 août 2019 à 17h46

Face à une loi qui pourrait nuire à l'autonomie du Comité Olympique Italien, le Comité International Olympique a averti les autorités italiennes qu'une exclusion des Jeux Olympiques était une possibilité.

Et si Federica Pellegrini et l'ensemble des sportifs italiens étaient privés des Jeux Olympiques de Tokyo ? L'idée semble farfelue mais le Comité International Olympique (CIO) pourrait bien sanctionner l'Italie dans les mois à venir. En effet, le parlement italien étudie une proposition de loi qui pourrait remettre en cause le principe de neutralité sur lequel le CIO est très à cheval. Cette loi vise à réformer l'organisation du sport en Italie et pourrait affecter l'autonomie du Comité Olympique Italien (CONI). Dans une lettre que s'est procuré le quotidien italien Corriere della Sera, le CIO menace clairement l'Italie d'une exclusion des prochains Jeux Olympiques, organisés à Tokyo en juillet et août 2020 car le pays serait considéré comme « non-conforme aux principes de la Charte Olympique ».


Le CIO prévient mais pourrait frapper fort

« Le CONI ne devrait pas être réorganisé par des décisions unilatérales du gouvernement » tonne le CIO dans cette lettre, ajoutant que « les domaines liés aux activités du CONI devraient être déterminés conjointement avec eux, conformément à la Charte Olympique ». De plus, le CIO demande que le CONI porte « des préoccupations graves à l'attention urgente des plus hautes autorités gouvernementales ». L'instance basée à Lausanne a également tenu à rappeler au CONI et au gouvernement italien que « l'autonomie du sport est formellement établie dans une résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies adoptée à New York en octobre 2014 ». Afin d'arrondir les angles, le CIO assure se tenir à la disposition des autorités italiennes pour organiser dès cette semaine une réunion à Lausanne. Toutefois, si cette situation devait rester dans une impasse et l'Italie être suspendue du mouvement olympique, l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver à Milan et Cortina d'Ampezzo en 2026 pourrait être remise en cause.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.