JO 2020 : Le Graët en colère contre la FIFA

JO 2020 : Le Graët en colère contre la FIFA©Media365

Rédaction Media365, publié le jeudi 01 juillet 2021 à 19h05

Les Jeux Olympiques de Tokyo auraient pu être une compétition de consolation pour le football français. Si seulement les clubs avaient laissé les joueurs concernés y participer.

Il faut remonter aux Jeux d'Atlanta en 1996 pour voir l'équipe de France de football participer à la compétition. De quoi nourrir de beaux espoirs d'autant que la jeunesse française peut se vanter de compter dans ses rangs de nombreux joueurs de classe mondiale. Mais le sélectionneur Sylvain Ripoll fait face à un casse-tête pour créer sa liste. Les clubs possèdent un pouvoir : celui d'accepter ou de refuser que leurs joueurs participent aux JO.

Le président de la FFF, Noël Le Graët, a dénoncé cette pratique à l'assemblée générale du CNOSF, qui a eu lieu mardi : "Déjà cette année, on a fait ce qu'il fallait car on s'est qualifiés. La difficulté, c'est de trouver une équipe car la FIFA laisse les clubs décider. Et c'est une erreur. Je vais rencontrer assez rapidement le président de la FIFA, que j'aime bien, pour cette compétition qui doit être considérée comme une autre et les clubs doivent libérer leurs joueurs, poursuivait-il. C'est toujours une affaire de calendrier mais c'est indispensable que les clubs libèrent leurs joueurs. C'est indispensable que la FIFA le permette à terme."

Des pépites privées de JO

Parmi les joueurs punis, on décompte tout de même le Rennais Eduardo Camavinga, le Niçois Amine Gouiri, le Monégasque Benoit Badiashile et le Lyonnais Maxence Caqueret. On peut aussi citer les cas de Kylian Mbappé et de Jules Koundé qui avaient fait part de leur envie de jouer cette compétition quelques mois avant l'Euro. Un coup dur pour l'effectif de Sylain Ripoll qui pourra compter sur ses trois "vétérans", André-Pierre Gignac, Florian Thauvin et Téji Savanier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.