JO 2020 : La flamme est arrivée au Japon, mais les festivités sont réduites

JO 2020 : La flamme est arrivée au Japon, mais les festivités sont réduites©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI : publié le vendredi 20 mars 2020 à 19h55

La flamme olympique est arrivée ce vendredi au Japon, mais dans le contexte de pandémie de coronavirus, les festivités dans le pays vont être limitées.



Ce devait être une fête à travers tout le Japon pendant quatre mois. La flamme olympique, allumée la semaine passée à Olympie en Grèce, est arrivée ce vendredi dans le nord-est du Pays du Soleil Levant, mais l'heure n'était pas vraiment à la fête. Comme le monde entier, le Japon tente de lutter contre la pandémie de coronavirus (qui a fait 33 morts dans le pays à ce jour), et nul ne sait si les Jeux Olympiques pourront bel et bien se dérouler cet été. Pourtant, la flamme, portée par les anciens champions olympiques Saori Yoshida (lutte) et Tadahiro Nomura (judo) a bel et bien atterri sur la base aérienne d'Higashimatsushima, dans une région particulièrement dévastée par le tsunami du 11 mars 2011, puis touchée par l'accident nucléaire de Fukushima. « Des enfants avaient prévu d'accueillir la flamme olympique, mais nous avons décidé de réduire l'ampleur de la cérémonie pour donner la priorité à la sécurité », a déclaré le président du comité d'organisation, selon des propos relayés par l'AFP.

Un tour du Japon de quatre mois... si tout va bien

A partir du 26 mars, la flamme va parcourir toutes les régions du pays, comme prévu, mais les festivités seront considérablement réduites, afin d'éviter au maximum les regroupements de population, et chaque relayeur se verra prendre sa température afin de déterminer s'il n'est pas touché par le covid-19. Si tout va bien, le relais prendra fin le 24 juillet à l'occasion de la cérémonie d'ouverture dans le stade olympique de Tokyo. A 125 jours de cette cérémonie, le doute reste permis quant à la tenue des JO. Mais aucune décision n'a encore été prise, les organisateurs souhaitant se laisser un peu de temps. « Le comité d'organisation de Tokyo 2020 continuera à travailler main dans la main avec le CIO, le gouvernement japonais et le gouvernement métropolitain de Tokyo pour assurer l'organisation sûre des Jeux Olympiques », a fait savoir le président du comité d'organisation. Les sportifs du monde entier l'espèrent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.