JO 2016 : Les contrôles antidopage critiqués

JO 2016 : Les contrôles antidopage critiqués©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 28 octobre 2016 à 13h40

Selon un rapport d'experts de l'Agence Mondiale Antidopage, la logistique des contrôles effectués à Rio n'a pas été à la hauteur des attentes.



Avant le début des compétitions, les Jeux Olympiques de Rio ont vu plusieurs polémiques liées au dopage venir assombrir l'horizon. Et un récent rapport publié par des experts de l'Agence Mondiale Antidopage risque de mettre à nouveau le feu aux poudres. Ces observateurs ont mis en lumière des « sérieux manquements logistiques » concernant les contrôles inopinés quotidiens effectués au sein même du Village Olympique. Ils assurent que « seulement 50% ou moins des tests ont souvent été menés », mettant en cause un manque de personnel qualifié pour les effectuer, principalement les personnes chargées de guider les sportifs tout au long de la procédure, mais aussi les personnes chargées de prélever les échantillons de sang ou d'urine nécessaires aux contrôles.
Du positif malgré tout...
Un autre souci a touché les chaperons, qui sont censés garder un œil sur les athlètes contrôlés du début jusqu'à la fin de la procédure. Certains ont, en effet, été interdits d'accès à certaines zones des installations olympiques, les empêchant d'effectuer au mieux leur mission. Mais, malgré tous ces soucis d'ordre logistique, humain et financier, l'AMA a adressé un satisfecit au Comité International Olympique concernant « l'adoption de nouvelles méthodes dans l'exécution du programme antidopage olympique, ainsi que d'autres initiatives telles que l'unité de gestion du Passeport biologique de l'athlète pour la période des Jeux et l'établissement d'une division du Tribunal Arbitral du Sport comme instance d'audition sur l'antidopage ».
 
4 commentaires - JO 2016 : Les contrôles antidopage critiqués
  • Tant qu'il y aura des pots de vin cela continuera, les sportifs et autres consorts ont toujours une longueur d'avance et il n'y a pas une réelle volonté de lutter contre le dopage. un sportif contrôlé positif doit être exclut à vie.

  • Ce qui me dérange dans le dopage, c'est lorsqu'un sportif quelque soit sa discipline, quand il est découvert positif on le met sur la touche pendant maximum 2 ans, ce qui lui permet de parfaire sa résistance à toutes sortes de produits nouveaux qui passeront au travers des contrôles à venir. Je suis partisan qu' un sportif pris la main dans le sac soit définitivement exclu à vie de son sport, même contre l'avis de sa fédération ou de son pays

  • surtout les vélos ....lol

    Vous dites n'importe quoi : le cyclisme arrive loin derrière d'autres disciplines, car il est le plus contrôlé. ( Y compris les vélos passés à la caméra infra rouge )
    Rugby, foot, athlétisme, natation, tennis, par exemple, sont moins contrôlés, voire, souvent, pas du tout.

  • Simple question..... pourquoi les cyclistes français ne gagnent ils plus de grandes compétitions internationales depuis près de 20 ans....????? Parce qu'en France la lutte anti dopage est réelle alors qu'ailleurs mêmes les officiels sont complices.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]