Jeux Paralympiques : Tokyo a rallumé la flamme

Jeux Paralympiques : Tokyo a rallumé la flamme©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 24 août 2021 à 16h18

La cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques s'est déroulée ce mardi à Tokyo, et la vasque a de nouveau été allumée, par trois champions japonais : Yui Kamiji, Karin Morisaki et Shunsuke Uchida.

La flamme est rallumée à Tokyo ! Seize jours après la fin des 32emes Jeux Olympiques, les 16emes Jeux Paralympiques ont débuté ce mardi, avec la traditionnelle cérémonie d'ouverture. Une cérémonie qui s'est déroulée à huis clos, bien sûr, en raison de la situation sanitaire, qui s'est d'ailleurs encore dégradée au Japon depuis la fin des JO (17 000 cas et 32 décès recensés lundi, 41% de la population vaccinée complètement). Sous une température de 29°C, et en présence notamment de l'Empereur du Japon Nahurito, la cérémonie a débuté par un spectacle représentant "l'aéroport Para", avec des danseurs et des automates. Puis le défilé des athlètes, point d'orgue de la soirée, a pu commencer, sur une piste d'atterrissage symbolique, et il a duré 1h20.


L'Afghanistan représenté, la Nouvelle-Zélande absente

Pas moins de 162 délégations ont défilé tour à tour, y compris l'Afghanistan, représenté par des volontaires (certains athlètes du pays ont été exfiltrés suite à la prise de Kaboul par les talibans et pourraient prendre part aux Jeux s'ils arrivent à temps à Tokyo) mais aussi le Bhoutan, la Guyane, les Maldives, le Paraguay et Saint-Vincent-et-les-Grenadines, présents pour la toute première fois. La Nouvelle-Zélande avait en revanche décidé de ne pas participer, afin de ne prendre aucun risque de contamination. Comme lors de la cérémonie d'ouverture des JO, la France a défilé en avant-dernière position, en tant que pays organisateur des prochains Jeux. Derrière les porte-drapeaux Stéphane Houdet et Sandrine Martinet, les Français (ils seront 138 au total à porter les couleurs tricolores), tous habillés en bleu, blanc ou rouge, ont savouré ce grand moment dont ils rêvaient depuis cinq ans, voire plus, avant de se placer au centre du stade olympique, aux côtés des autres délégations.


Trois champions japonais pour allumer la vasque



Après les discours de la présidente de Tokyo 2020 Seiko Hashimoto et du président du Comité international paralympique Andrew Parsons, mettant notamment en exergue la campagne #Weare15 (15% de la population mondiale est en situation de handicap), le spectacle a repris, toujours en lien avec l'aviation, avec un tableau représentant un avion avec une seule aile, qui est finalement parvenu à s'envoler, au son du rock and roll, et notamment de la musique du film Kill Bill. Le clou du spectacle est ensuite venu avec, évidemment, l'allumage de la vasque paralympique. Et ce sont trois champions japonais qui ont eu cet honneur : Yui Kamiji (tennis), Karin Morisaki (haltérophilie) et Shunsuke Uchida (boccia, un sport de balles apparenté à la pétanque et au curling). La flamme est désormais allumée, place désormais à la compétition dès mercredi ! 4537 para-athlètes, répartis dans 22 sports et 539 épreuves, vont rêver d'exploits et de médailles jusqu'au 5 septembre. La Chine remet en jeu son titre de meilleur pays paralympique, elle qui avait remporté 239 médailles (dont 107 en or) en 2016 à Rio. La France, quant à elle, veut faire mieux que ses 28 médailles (dont neuf en or) récoltées au Brésil, avant d'accueillir les Jeux à son tour dans trois ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.