Jeux Paralympiques : Houdet n'est pas rassasié

Jeux Paralympiques : Houdet n'est pas rassasié©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 27 août 2021 à 21h42

Pour ses quatrièmes Jeux, Stéphane Houdet compte bien ramener de Tokyo une nouvelle breloque en tennis fauteuil, lui qui a déjà remporté deux médailles d'or en double.



Stéphane Houdet connaît désormais l'identité de son adversaire. Pour ses quatrième Jeux Paralympiques, le tennisman en fauteuil va débuter son tournoi samedi face au Marocain Lhaj Boukartacha, tombeur au premier tour du Brésilien Rafael Medeiros (7-5, 6-1). Numéro 6 mondial, le Nazairien de 50 ans vise une nouvelle breloque à Tokyo, lui qui en a déjà remporté une d'argent en simple (2012), et trois en double : l'or à Pékin en 2008 puis le bronze quatre ans plus tard, avec Michaël Jeremiasz, puis une nouvelle médaille d'or à Rio en 2016, cette fois aux côtés de Nicolas Peifer, avec qui il est de nouveau aligné cette année. Tête de série numéro 2, le duo tricolore est également exempté de premier tour et sera opposé aux vainqueurs du duel entre les Coréens Ho Won Im et Sang-Ho Oh et les Autrichiens Martin Legner et Josef Riegler.

"Honoré" d'être porte-drapeau

En attendant, Houdet se concentre donc sur le simple, après avoir vécu de belles émotions lors de la cérémonie d'ouverture. Car il était le porte-drapeau de la délégation tricolore, avec la judokate Sandra Martinet. "J'ai versé mes premières larmes lors de mes premiers Jeux à Pékin en regardant un combat de Sandrine. Aujourd'hui, pour mes quatrièmes Jeux Paralympiques, je suis honoré de vivre de nouvelles émotions à ses côtés", confiait-il lors de l'annonce des porte-drapeaux. Ancien vétérinaire, il a perdu l'usage de sa jambe gauche à 26 ans après un accident de moto. Et il a décidé de se remettre au tennis, qu'il avait pratiqué dans sa jeunesse, à l'âge de 35 ans. Il a depuis remporté 23 titres du Grand Chelem et donc quatre médailles olympiques. En attendant une cinquième ? Réponse dans quelques jours...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.