Jeux Paralympiques - Boccia : Heckel et Brachet, un sacré tandem

Jeux Paralympiques - Boccia : Heckel et Brachet, un sacré tandem©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 19 août 2021 à 21h23

La boccia, discipline exclusivement paralympique - comparable à de la pétanque en fauteuil -, sera une vraie chance de médaille pour la France, notamment grâce à Sonia Heckel. Plongée dans son quotidien et son histoire.



Depuis 2019, Sonia Heckel est championne d'Europe de boccia, "un mélange de pétanque, de curling, de billard et surtout d'échecs" comme elle le décrit elle-même. Florent Brachet, son colocataire, est son binôme pour l'aider à tirer. "On est vraiment une paire, lui les bras et moi la tête, on est une seule personne." Il a l'interdiction de regarder le terrain, auquel il tourne donc le dos. "Si on ne réfléchit pas avec plusieurs coups d'avance, on ne peut pas gagner, conclut-elle pour expliquer sa discipline. Ce que j'aime bien, c'est que c'est vraiment stratégique." Elle exprime une "belle amitié", lui imagine une relation de "frère et soeur" : "Elle sait ce qu'elle veut et ça me plaît, c'est une battante." L'idée d'une bulle est omniprésente pour réussir.

"Si on n'est pas soudés, ça ne peut pas fonctionner, c'est très important", confirme la championne, atteinte d'une myopathie depuis l'âge de douze ans, comme sa soeur jumelle Anaïs. "Sans elle, je ne suis pas sûre que j'aurais eu le même courage de me battre." Un caractère d'acier qui rejaillit forcément sur ses performances. "Elle est un peu têtue, mais on a le même défaut au final, s'exclame le capitaine Samir Vanderbeken, avec qui elle fera équipe aux Jeux. La mamie va montrer ce qu'elle sait faire !" "Elle s'investit énormément au quotidien, elle a peut-être un peu plus de maturité car elle est plus âgée", rit le coach Thomas Walgraef. "Il n'y a rien de méchant là-dedans, on est vraiment une famille," termine Sonia Heckel, qui "vise vraiment l'or à Tokyo".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.