Jeux Olympiques : Le CIO encourage les Fédérations à imposer un âge minimum

Jeux Olympiques : Le CIO encourage les Fédérations à imposer un âge minimum©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 02 avril 2022 à 12h15

Dans un communiqué publié vendredi, le Comité international olympique a encouragé toutes les Fédérations internationales à imposer un âge minimum pour participer aux Jeux Olympiques.


Des médaillées olympiques en skateboard âgées de 13 ans, une patineuse contrôlée positive et en détresse sur la glace à 15 ans... Les deux dernières éditions des Jeux Olympiques, à Tokyo l'été dernier et à Pékin cet hiver, ont mis en avant les problèmes que pouvait poser le fait qu'il n'y avait pas d'âge minimum pour participer aux JO. Mais cela pourrait changer. Vendredi, dans le cadre de sa commission exécutive (qui a notamment détaillé le programme précis des Jeux de Paris en 2024), le Comité international olympique a fait savoir qu'il encourageait les Fédérations internationales à imposer un âge minimum pour participer aux JO. « Le CIO recommande aux Fédérations de se pencher sur la question de l'âge minimum dans leurs sports et, si nécessaire, d'apporter les ajustements appropriés à leurs règlements », indique le CIO dans un communiqué. Imposer un âge minimum commun à tous les sports est impossible, en raison de la disparité entre chaque discipline, qui nécessite plus ou moins de maturité physique, donc chaque Fédération est donc invitée à fixer une limiter, qui permettrait d'éviter les polémiques.

La Fédération de patinage a pris les devants

La Fédération internationale de patinage, mise en cause suite à "l'affaire Valieva à Pékin" (la patineuse russe de 15 ans avait été contrôlée positive à un produit interdit avant Noël, mais cela ne s'est su qu'au début des JO, mais après avoir été autorisée à concourir par le Tribunal arbitral du sport, elle a complètement craqué pendant le programme libre, chutant à plusieurs reprises et finissant en larmes), a d'ores et déjà pris les devants en mettant à l'ordre du jour de son prochain Congrès le relèvement de l'âge minimum de la catégorie seniors de 15 à 17 ans. A Tokyo l'été dernier, quatre médaillées sur six dans les épreuves féminines de skateboard, qui faisait son entrée au programme olympique, étaient âgées de 13 et 14 ans, et cela en avait choqué certains, d'autant que la présence des familles était interdite en raison de la pandémie de coronavirus. Les prochains JO, à Paris dans un plus de deux ans, pourraient donc marquer un tournant si les Fédérations s'emparent du problème de l'âge de minimum.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.