Japon : Un sportif ougandais porté disparu

Japon : Un sportif ougandais porté disparu©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le vendredi 16 juillet 2021 à 14h40

Selon les autorités japonaises, un sportif ougandais, censé participer aux Jeux Olympiques d'été 2020 de Tokyo, a disparu.



Histoire insolite du côté du Japon. Alors que se profilent les Jeux Olympiques d'été 2020 de Tokyo, des autorités locales ont rapporté, ce vendredi, la disparition d'un jeune sportif ougandais. Ce dernier est haltérophile et se nomme Julius Ssekitoleko. La trace de celui qui n'est âgé que de 20 ans a ainsi été perdue par les autorités compétentes. Il aurait dû, peu après midi heure locale, se présenter à un test de dépistage du coronavirus, qu'il devait alors passer. Sa disparition a été constatée à l'hôtel d'Izumisano, situé près d'Osaka, à l'ouest très exactement, comme annoncé, via un communiqué, par les autorités de cette municipalité, lieu d'accueil donc de son propre camp de base. Un endroit où il logeait alors, en compagnie de son groupe ougandais. Comme précisé par ces mêmes autorités locales, la dernière fois que le sportif a été aperçu, c'était alors peu après minuit, dans son propre hôtel, et plus exactement dans la nuit de jeudi à vendredi, par ses compatriotes.

Son groupe était arrivé dès la mi-juin au Japon

Depuis, la police a même été prévenue. A en croire les informations d'un média ougandais, à savoir le Daily Monitor, Julius Ssekitoleko se trouvait alors sur une liste d'attente dans le but de participer à ces JO, qui auront lieu du vendredi 23 juillet au dimanche 8 août prochains, après avoir été reportés en raison de la pandémie de coronavirus. Finalement, et ce même récemment, il avait perdu tout espoir de prendre part au prestigieux événement, pour des raisons de quotas olympiques. Son retour dans son pays ne devait alors visiblement plus tarder. C'est à la mi-juin qu'un premier groupe de neuf sportifs ougandais, dont il faisait ainsi partie, accompagnés des entraîneurs et des cadres de cette même délégation, avait alors débarqué au Japon. Parmi ce fameux groupe, deux membres non sportifs avaient été testés positifs au coronavirus, peu de temps après leur arrivée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.