Handball : Après la réussite de Tokyo, Philippe Bana se tourne vers 2024

Handball : Après la réussite de Tokyo, Philippe Bana se tourne vers 2024©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 08 août 2021 à 19h55

A l'issue de Jeux d'été de Tokyo brillants pour le handball français, Philippe Bana a salué des équipes de France en or mais a également tracé le chemin vers Paris 2024.



Le handball français a tout raflé à Tokyo. Alors que l'équipe de France masculine a terrassé les doubles champions du monde et tenant du titre danois, les féminines ont pris leur revanche sur la Russie ce dimanche au Stade National de Yoyogi. Une double médaille d'or qui apporte « beaucoup de fierté d'avoir su porter nos couleurs et nos valeurs aussi haut » au président de la Fédération Française de handball (FFHB) et ancien Directeur Technique National Philippe Bana, dans des propos recueillis par le quotidien Ouest France. Prenant comme exemple les déclarations de Luc Abalo, qui met un terme à sa carrière internationale sur son troisième titre olympique, le patron du handball français se dit convaincu que « le sport et le handball apportent beaucoup de choses : des valeurs, de la réussite, de la performance et une certaine vision de la vie ». Deux équipes de France qui étaient « animées par l'idée du devoir et de la récompense car elles ont souffert sur ces deux dernières années ».

Bana : « Des tauliers et des rookies »

L'ensemble des deux équipes va retrouver la France ce lundi, au lendemain de la Cérémonie de Clôture des Jeux d'été de Tokyo, avec l'envie de faire la fête au Trocadéro comme tous les autres médaillés au Japon. Une réussite presque insolente qui, selon Philippe Bana, est la résultante d'un « système qui nous permet d'être performant dans le temps » mis en place sur les 25 dernières années et qui permet au handball français de savoir « ce qu'il faut faire pour gagner ». Une réussite qui est le résultat d'une transmission via « la construction de nos équipes avec des générations différentes : des tauliers et des rookies » mais également celui de la formation à la française. « On a la chance de travailler dans un monde professionnel dans lequel chacun fait son job ensemble : les Ligues, les comités, les clubs amateurs et pros », ajoute le patron du handball français, qui n'a pas manqué de saluer l'apport de l'Outre-mer, « qui nous donne des champions extraordinaires comme Béatrice Edwige et Méline Nocandy ».


Bana : « On est en haut et on veut y rester »

Assurant être « plus préoccupé par la réussite des équipes que par celle de mes mandats », Philippe Bana est d'ores-et-déjà tourné vers les Jeux d'été de Paris en 2024, avec les tournois de handball délocalisés dans le Nord. « On s'est mis autour de la table rapidement avec Tony Estanguet. On a démarré le projet Lille 2024, a-t-il déclaré. On y a déjà vécu un Mondial en 2017, hors du temps, avec 28 000 personnes au stade Pierre-Mauroy. On a envie de relever ce pari fou avec Tony Estanguet. » Mais l'idée est bien de « durer dans le temps ». « On est en haut et on veut y rester, assure le président de la FFHB. On a l'envie que le handball continue à être un sport qui vole haut. C'est notre objectif. Avec notre système de performance durable, on sait que c'est possible. » Une réussite que les Bleues tant que les Bleus vont vouloir faire durer à l'occasion du Mondial 2021 en Espagne pour les unes et de l'Euro 2022 en Hongrie et en Slovénie pour les autres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.