Escrime : Brunet a prouvé son amour à Apithy

Escrime : Brunet a prouvé son amour à Apithy©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 26 juillet 2021 à 19h11

Première sabreuse française de l'histoire à décrocher une médaille olympique, Manon Brunet a notamment réussi à puiser la force dans l'appel téléphonique de son compagnon Boladé Apithy, éliminé deux jours plus tôt à Tokyo.



Manon Brunet a vengé son compagnon Boladé Apithy. Deux jours après l'élimination de ce dernier, c'est sur la même arme du sabre qu'elle est allée chercher une médaille de bronze olympique lundi : "Même pas encore sortie du carré après ma défaite en demi-finales, j'ai dit à mon coach que je n'y arriverais pas, que c'était trop dur. J'étais frustrée, je n'arrêtais pas de pleurer et j'ai balancé mon téléphone. Mon coach m'a dit d'arrêter de le regarder. Charlotte Lembach m'a sortie et laissé pleurer, elle m'a dit plein de mots forts pour m'encourager, que j'étais forte et que je le méritais. Les autres aussi m'ont dit de trouver la force." Et Apithy, forcé de rentrer en France comme tous les athlètes une fois leur épreuve terminée, a tout de même réussi à joindre sa compagne.

"Il a trouvé le moyen de m'appeler"

"Je n'avais pas mon téléphone, mais il a trouvé le moyen de m'appeler via Enzo Lefort. Il m'a fait un briefing de dix minutes, il ne m'a pas lâché. Il m'a dit de me faire plaisir et de ne pas oublier que c'était une médaille olympique, de me battre pour les filles et les gars dans les gradins, pour lui qui avait raté son épreuve et que je lui prouve mon amour en me battant (sourire). De gagner en m'amusant sur la piste. Il fallait donc se remobiliser en attendant un peu, je ne m'étais pas assez battue à Rio et j'ai dit à mon coach qu'on allait se battre ensemble."


Au Brésil, Brunet avait terminé quatrième, d'où les spectres qui sont forcément revenus... "En face, elle n'avait pas cette expérience de Rio, elle ne savait pas ce que c'était d'aller chercher le bronze après une défaite. J'ai réussi à lui marcher dessus. Je l'ai battue deux fois dans ma vie, deux fois aux Jeux, alors qu'elle me battait toujours en juniors et gagnait tout. Après Rio, j'ai aussi toujours perdu contre elle en Coupe du Monde. J'étais juste à fond, heureusement elle n'a pas vu le jour."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.