Djokovic : "La pression est un privilège"

Djokovic : "La pression est un privilège"©Panoramic, Media365

Benoît Conta, Media365 : publié le mercredi 28 juillet 2021 à 22h48

Novak Djokovic a évoqué la pression à laquelle il devait faire face, notamment dans sa quête du fameux Golden Slam.

Alors que le débat sur la santé mentale des athlètes sous pression bat son plein, notamment suite au forfait de Simone Biles pour deux épreuves des Jeux Olympiques, Novak Djokovic a été interrogé sur cette fameuse pression, inhérente à la vie du sportif de haut niveau. « La pression est un privilège mon ami, a lancé le Serbe, vainqueur de ses deux matches du jour, en simple et en double mixte. Sans pression, il n'y a pas de sport professionnel. Si tu veux être le meilleur, il vaut mieux apprendre très vite à gérer cette pression, sur ou en dehors du court. » 




Déjà vainqueur de l'Open d'Australie, de Roland-Garros et de Wimbledon, le numéro un mondial est toujours en lice pour le fameux « Golden Slam » (les quatre Grand Chelem, plus l'or olympique), que seule Steffi Graff a déjà bouclé, en 1988. « Tout ce bruit autour de moi, je ne peux pas dire que je ne le vois pas, que je ne l'entends pas. Mais j'ai appris et j'ai développé un mécanisme pour apprendre à vivre avec, pour que ça n'influe plus sur moi. Ca ne me fatiguera plus. J'ai désormais assez d'expérience pour me connaître, et savoir comment arriver sur le terrain et jouer mon meilleur tennis. »

Un recul que le joueur serbe a acquis au fur et à mesure de sa carrière. « Bien sur que j'ai travaillé, personne ne naît avec cette capacité. Ca vient avec le temps », précise celui qui doit affronter Kei Nishikori, jeudi, en quarts de finale du tournoi olympique. Battu à deux reprises par Juan Martin Del Potro, en petite finale à Londres en 2012, et au premier tour à Rio, en 2016. « Djoko » sera difficile à battre dans sa quête d'or olympique. « Mais je suis arrivé à Rio en grand favori aussi, ça ressemblait à la situation actuelle, conclut-il. Mais je suis désormais plus expérimenté et je sais mentalement ce que je dois faire sur et autour du court pour me sentir au top de ma forme. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.