Cyclisme sur piste : Les Bleus en bronze en vitesse par équipes

Cyclisme sur piste : Les Bleus en bronze en vitesse par équipes©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 03 août 2021 à 10h51

Ce mardi au Vélodrome d'Izu, les Bleus ont remporté la médaille de bronze en dominant l'Australie en vitesse par équipes. En poursuite par équipes féminine, les Tricolores ont terminé à la septième place après avoir à nouveau battu le record de France.



Les Bleus remettent ça ! Comme à Rio en 2016, l'équipe de France a remporté la médaille de bronze en vitesse par équipes dans ces Jeux d'été 2020. Après la Nouvelle-Zélande un peu plus tôt ce mardi, c'est un autre pays d'Océanie qui est tombé face aux Tricolores. Dans le match pour la troisième place, Florian Grengbo, Sébastien Vigier et Rayan Helal ont signé un temps de 42''331 pour s'imposer de peu devant l'Australie (44''013), grandement pénalisée par le dernier relais de Matthew Glaetzer. En effet, alors que Matthew Richardson et Nathan Hart étaient devant d'un rien après les deux premiers passages, le champion du monde 2018 en vitesse individuelle à Apeldoorn (Pays-Bas) a complètement craqué, lui qui a été lâché presque dès le départ. Ce dernier a ainsi laissé Helal rattraper son faible retard, puis le natif de Saint-Martin-D'Hères n'a ensuite pas laissé passer sa chance d'offrir à la France une nouvelle médaille de bronze à Tokyo. Ainsi, les jeunes Bleus succèdent à Grégory Baugé, Michaël D'Almeida et François Pervis qui s'étaient avant eux parés de bronze il y a cinq ans. Le trio français offrent de ce fait une 24eme médaille à la délégation française, la première du cyclisme. A noter, que peu après, que ce sont les Pays-Bas qui ont remporté l'or en signant au passage un nouveau record olympique en 41''369 dans la discipline au Vélodrome d'Izu, face à la Grande-Bretagne (44''589).


Si vous avez manqué les premières manches :

Les Bleus auront fort à faire pour arracher la médaille de bronze de la vitesse par équipes. Avec une équipe totalement remaniée par rapport aux Jeux Olympiques de Rio, les Bleus ont tout d'abord réalisé une performance remarquable lors des qualifications de la vitesse par équipes. Avec les trois tours parcourus en 42''722, Florian Grengbo, Sébastien Vigier et Rayan Helal ont battu le record de France pour signer le 4eme meilleur temps, à six dixièmes des Néerlandais. En effet, Roy van den Berg, Harrie Lavreysen et Matthijs Buchli ont battu le record olympique en 42''134 pour signer le meilleur temps devant la Grande-Bretagne et l'Australie. Opposés à la Nouvelle-Zélande au premier tour, les Tricolores n'ont pas tremblé et ont amélioré leur référence. Vainqueurs en 42''294, ils se sont assurés de jouer une médaille en fin de journée et devaient attendre de savoir quel serait leur adversaire et l'enjeu. Avec l'Australie puis la Grande-Bretagne qui ont amélioré le record olympique de la distance, les Bleus ont très vite compris qu'ils joueront la médaille de bronze. Avec Jeffrey Hoogland de retour pour conclure, les Pays-Bas se sont rapprochés à un dixième de leur record du monde (41''431) pour signer le meilleur temps. Alors que ces derniers affronteront la Grande-Bretagne, c'est l'Australie qui sera l'adversaire de l'équipe de France pour la médaille de bronze.

Les Bleues continuent leur progression en vitesse par équipes

Les Bleues n'ont pas eu à rougir ! Au lendemain de leur record de France de la poursuite par équipes, Marion Borras, Coralie Demay, qui a remplacé Victoire Berteau, Valérie Fortin et Marie Le Net sont allées encore un peu plus vite lors du premier tour. Si le Canada a fait mieux (4'09''888) et affrontera les Etats-Unis en fin de programme lors du match pour la médaille de bronze, les Tricolores ont retiré quasiment sept dixièmes de seconde à la référence établie ce lundi. Avec un temps de 4'11''888, elles ont joué la septième place du tournoi à l'occasion d'un duel avec la Nouvelle-Zélande, qui a déçu face à l'Australie. Battant une nouvelle fois le record de France en 4'10''388, elles laissent la dernière place aux Néo-Zélandaises. Pour ce qui est du titre olympique, c'est sans grande surprise qu'il se jouera entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne. A l'occasion de leur duel avec les Etats-Unis, Katie Archibald, Laura Kenny, Neah Evans et Josie Knight se sont imposées en 4'06''748, établissant par la même occasion un nouveau record du monde de la distance... qui n'a tenu que quelques minutes ! En effet, dans la dernière série de ce premier tour, l'Allemagne a fait bien mieux que les Britanniques. Alors que l'Italie a très vite été distancée, Franziska Brausse, Lisa Brennauer, Lisa Klein et Mieke Kroeger ont bouclé deux de leurs quatre kilomètres sous la minute pour signer un 4'06''159 et envoyer un signal clair à la Grande-Bretagne. Des Britanniques qui ont vécu une belle mésaventure. En effet, tout à leur joie, Katie Archibald et Neah Evans sont entrées en collision et sont allées au sol, sans conséquences. A l'arrivée, ce sont les Allemandes qui ont remporté l'or (4'04''242) face aux Britanniques (4'10''607).

Avec G.M.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.