BMX : Quatre Français en finale, aucun sur le podium

BMX : Quatre Français en finale, aucun sur le podium©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 30 juillet 2021 à 05h59

Trois Français étaient en finale de l'épreuve masculine de BMX, mais aucun n'a réussi à remporter de médaille, Sylvain André terminant quatrième, Romain Mahieu sixième et Joris Daudet étant contraint à l'abandon sur chute. C'est le Néerlandais Niek Nimmann qui est sacré champion olympique. Du côté des filles, Axelle Etienne a terminé septième.



Quelle douche froide pour les pilotes français ! Alors qu'ils avaient régalé en demi-finales et qu'ils étaient trois en finale de l'épreuve masculine de BMX, où seulement sept concurrents étaient au départ suite au forfait sur blessure de l'Américain Connor Fields, aucun n'a réussi  à décrocher de médaille ! Sylvain André, Romain Mahieu et Joris Daudet, qui espéraient bien amener la France ses premières médailles en BMX masculin depuis son arrivée au programme olympique en 2008, sont passés totalement à côté de leur finale. Ils ont d'abord manqué leur départ et n'ont jamais réussi à revenir au contact du Top 3. Pire encore, Joris Daudet, le champion du monde 2011 et 2016, a chuté et n'a même pas fini sa course. Au final, Sylvain André termine au pied du podium et Romain Mahieu sixième. Le titre olympique revient au Néerlandais Niek Kimmann, qui a créé la surprise en s'imposant devant le Britannique Kye Whyte et le Colombien Carlos Ramirez.

Etienne septième



L'épreuve féminine ne s'est pas mieux passée, même si Axelle Etienne (23 ans) était moins favorite que ses compatriotes. La native de Bondy a terminé septième de la finale, après avoir été troisième durant la première partie de la course. Mais elle a été décrochée par ses concurrentes au fur et à mesure de l'avancement de cette finale, remportée par la Britannique Bethany Shriever devant la Colombienne Mariana Pajon et la Néerlandaise Merel Smulders. Elle ne succédera donc pas à Anne-Caroline Chausson et Laëtitia Le Corguillé, médaillées d'or et d'argent en 2008 à Rio, mais elle a pris rendez-vous pour Paris 2024. Quant à ses homologues masculins, toujours favoris mais jamais médaillés, ils commencent à perdre espoir...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.