Bleus : Collet fait le point

Bleus : Collet fait le point©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 14 juin 2021 à 17h58

Rudy Gobert, Nicolas Batum, Theo Maledon... Vincent Collet a balayé l'actualité de ses joueurs de l'équipe de France, ceux qui seront des Jeux Olympiques (à partir du 25 juillet) comme ceux qui ont préféré décliner l'invitation.



Vincent Collet était l'invité de beIN SPORTS, à un peu plus d'un mois du début des Jeux Olympiques : "C'est la compétition phare en basket, on en rêve toujours et commencer par les Etats-Unis, ça reste un must. Même si ce n'est pas le plus facile..." Les Bleus croiseront Team USA dès le 25 juillet, puis un qualifié restant à déterminer le 28, et l'Iran le 31. "Il y avait quasiment une vingtaine de candidats crédibles pour la liste, on a beaucoup hésité. On a fait les choix en fonction de comment la compétition peut se passer, de ce qu'on aura besoin... Le noyau dur était déjà en 2019 et on veut l'aider pour que nous soyons encore plus performants. Il y a six ou sept équipes candidates à la médaille, dans un mouchoir de poche." Le coach français confirme que l'objectif est justement de décrocher une breloque.

"On retrouve Batum comme il y a six ou sept ans"

Heureux de voir Rudy Gobert "qui confirme et progresse", Collet savoure également le retour en forme de Nicolas Batum, toujours engagé en playoffs NBA avec les Los Angeles Clippers : "Après une dernière année difficile à Charlotte, on retrouve un nouveau 'Nico', avec ce nouveau positionnement qui lui va bien en fin de carrière. Un peu comme Boris Diaw, qui était aussi ailier pur au départ et qui rejouait dans cette position en équipe de France. Je pense utiliser beaucoup plus Batum en poste 4, mais lui aussi évoluera probablement sur les deux postes. Au niveau physique et athlétique, on le retrouve comme il y a six ou sept ans, il dunke, traverse le terrain et bouge à nouveau beaucoup plus. C'est du très bon 'Nico'."


Theo Maledon, la jeune pépite du Thunder, a lui refusé la sélection. "C'est un garçon bien, très travailleur et qui veut progresser, préparer sa prochaine saison, toutefois je pense qu'il commet quand même une erreur, conclut le boss des Bleus. L'expérience qu'on prend sur des Jeux Olympiques, la préparation, l'entraînement... Bien sûr, il va travailler très fort individuellement en vue de la saison prochaine, mais avec nous, il aurait aussi affronté nos joueurs de top niveau - que ce soit NBA ou top européen, c'est le meilleur niveau mondial. Il perd une occasion de s'aguerrir dans un contexte compétitif, de vie ou de mort. C'est important dans la progression d'un jeune joueur."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.