Athlétisme : Lavillenie blessé et battu par Duplantis, Tavernier 4eme, Manga et Martinot-Lagarde passent

Athlétisme : Lavillenie blessé et battu par Duplantis, Tavernier 4eme, Manga et Martinot-Lagarde passent©Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le mardi 03 août 2021 à 15h00

Ce mardi à Tokyo, Renaud Lavillenie, touché à l'échauffement, n'a pu disputer pleinement ses chances dans le concours du saut à la perche, qui a vu le Suédois Armand Duplantis l'emporter. Au marteau, Alexandra Tavernier a terminé 4eme, alors qu'Aurel Manga et Pascal Martinot-Lagarde seront en demies du 110m haies.



Le destin a encore une fois été cruel pour Renaud Lavillenie. De retour en forme cette saison mais touché à la cheville gauche au meeting de Sotteville courant juillet, le Français s'est refait mal ce mardi. A l'échauffement avant le concours du saut à la perche, le natif de Barbezieux-Saint-Hilaire a eu un souci à la cheville droite lors de l'échauffement. Diminué, le perchiste a cependant tout donné et a même passé 5,70 mètres, après une impasse à 5,55 m. Mais la suite du concours fut un long calvaire pour Lavillenie, qui a butté à 5,87 m, puis deux fois à 5,92 m. Touché, le Français n'a donc rien pu faire ce mardi à Tokyo et termine à la 8eme place. Comme attendu, et encore plus en l'absence de l'Américain Sam Kendricks, c'est Armand Duplantis qui a survolé le concours et a remporté la médaille d'or au saut à la perche dans ces Jeux d'été 2020. En passant 6,02 m, le prodige suédois a mis tout le monde d'accord et a même flirté avec le record du monde, échouant de peu à 6,19 m. L'Américain Christopher Nielsen (5,97 m) et le Brésilien Thiago Braz (5,87 m) complètent le podium. Autre déception du côté français, c'est la quatrième place d'Alexandra Tavernier (74,41 m) au marteau, derrière notamment l'intouchable polonaise Anita Wlodarczyk (78,48 m).

Manga et Martinot-Lagarde en demies, pas Belocian

Un peu plus tôt, ce sont les séries du 110m haies qui avaient débuté au stade national olympique de Tokyo. Premier à s'élancer, Wilhem Belocian n'a pu terminer sa course après avoir refusé la 9eme haie et s'arrête-là. En lice pour une médaille à Tokyo, le hurdler français a enchaîné dernièrement les pépins physiques, à l'Insep lors de son stage de préparation, puis lors du stage à Kobe ces derniers jours. En 2024 à Paris, Belocian tentera de se réconcilier avec les Jeux d'été, lui qui reste sur deux disqualifications. Derrière, Aurel Manga et Pascal Martinot-Lagarde ont en revanche passé l'obstacle et seront au rendez-vous lors des demi-finales. Dans la quatrième série, le premier s'est imposé en signant un chrono de 13''24, soit son record personnel, alors que le second a pris la deuxième place de sa série en 13''37, derrière l'Américain Devon Allen. Manga et Martinot-Lagarde ont désormais rendez-vous mercredi pour les demi-finales, puis la finale du 110m haies. A noter, que sur le 5 000 m olympique, Jimmy Gressier s'est qualifié au temps pour la finale (13'33''47), ce qui n'est pas le cas d'Hugo Hay.

Nouveau doublé pour Thompson-Herah, De Grasse en forme

Quelques jours après le 100 mètres, c'est le 200m qui était à l'honneur ce mardi. Tout d'abord, avec la finale féminine qui a vu la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah remporter la médaille d'or en 21''53. Déjà titrée sur le 100 et 200 m à Rio en 2016, la sprinteuse de 29 ans a donc refait le coup cinq ans plus tard à Tokyo. A l'arrivée, elle a devancé Christine Mboma (21''81), la Namibienne interdite de s'aligner sur le 400 m à cause de son taux de testostérone, alors que l'Américaine Gabrielle Thomas prend le bronze (21''87). En argent sur 100 m, Shelly-Ann Fraser-Pryce a elle dû se contenter de la quatrième place (21''94). En ce qui concerne les hommes, avant la finale de mercredi (14h55), Andre De Grasse a envoyé un message. Avec un chrono de 19''73, le Canadien a fait très fort et pourrait bien succéder à Usain Bolt au palmarès des Jeux d'été, lui qui avait pris l'argent à Rio en 2016. Cependant, il devra se méfier du favori américain Noah Lyles, qui s'est tout de même fait peur et a dû attendre la photo finish pour retrouver le sourire. Enfin, à 19 ans, l'Américaine Athing Mu a remporté le 800 m, devant la Britannique Keely Hodgkinson (19 ans aussi) et une autre Américaine Raevyn Rogers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.