Golf - Masters : Les deux monuments de Woods

Golf - Masters : Les deux monuments de Woods©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 08 avril 2021 à 23h38

Tiger Woods, qui espérait encore disputer ce Masters 2021 malgré les blessures, avant son terrible accident de voiture, a autant fait l'histoire d'Augusta que le tournoi lui a permis d'écrire sa légende.


1997

La fameuse veste verte, il y a 24 ans, est peut-être celle qui a le plus impacté l'histoire du golf. En effet, c'est lors de ce Masters que Tiger Woods est devenu le "Tigre", celui qui allait écraser la petite balle blanche durant plus de dix ans et offrir une dimension moderne inattendue - et inespérée - à son sport. Agé de seulement 21 ans, c'est une véritable tornade qui s'abat sur Augusta, en signant alors le meilleur score de l'histoire du tournoi le plus mythique, à la dimension comparable à celle de Wimbledon en tennis.

Auteur d'un -18 sous le par, un record qui tient toujours, il devance son compatriote Tom Kite de douze coups. Un gouffre. Une vague, qui deviendra vite une virgule. Tiger Woods est à -8 et une avance de trois coups sur Colin Montgomerie le vendredi soir, -15 et neuf longueurs d'avance sur Constantino Rocca le samedi ! Après un début à +4 sur les neuf premiers trous de son tournoi, il termine donc sur un -22 en 63 trous. Lunaire. Bestial. Les nombreux Américains amateurs de golf prennent le pli en direct, avec plus de 20 millions de téléspectateurs le dimanche (seulement quinze millions, à titre d'exemple, pour le succès de Jordan Spieth en 2015).

"Nous n'avions aucune chance, résume Montgomerie. On est tous humains, et il n'y avait aucun moyen humainement possible de le battre." En termes de scores ou d'âge, le "Tigre" améliore pas moins de 23 records du Masters ! A l'ère de Nick Faldo, tenant du titre - et qui remet en cette qualité la veste à son successeur (comme le veut la tradition) - calculateur et froid, Tiger Woods déclenche une fraîcheur et bien sûr une tonne de symboles en tant qu'afro-américain. Tous les journaux sportifs des Etats-Unis, et pas que, font leur une sur lui le lundi matin. L'étreinte avec son père Earl (décédé en 2006), à l'issue de cette fabuleuse victoire, est toujours restée comme un de ses plus grands souvenirs.

2019

La boucle est-elle bouclée ? Même après ce grave accident de voiture au mois de février, nul ne peut l'affirmer de manière certaine, tant le "Tigre" sait sortir les griffes comme personne, à n'importe quel âge et après n'importe quelle épreuve... Il y a deux ans, il s'adjuge une des plus grandes victoires sportives de tous les temps. Plus encore que le succès de Roger Federer en Australie en 2017, décroché après plus de quatre ans d'attente pour le Suisse dans sa quête d'un nouveau titre du Grand Chelem... Car l'attente de Tiger Woods a duré plus de dix longues années !


Après l'US Open 2008, Tiger Woods est passé par bien des déboires personnels (vie privée, blessures...), puis aussi une place de n°1 mondial retrouvée en 2013. Mais toujours pas ce fichu quinzième Majeur... A 43 ans, plus d'une demi-vie après le début de son existence golfique au sommet, il réécrit l'histoire à Augusta. Le dimanche, tous les fans de golf, spectateurs comme téléspectateurs, ont le temps de déguster chaque pas de l'idole des foules vers cette quinzième couronne tant attendue. Pourtant pas en tête au départ du dernier tour, il mystifie l'ensemble de ses concurrents, pourtant illustres (Dustin Johnson, Ian Poulter, Brooks Koepka, Francesco Milinari...) mais comme électrisés eux aussi par leur étoile.

Après son père, ce sont cette fois ses enfants qu'il peut serrer dans ses bras. "J'ai dû faire preuve de patience... Après tout ce qu'il s'est passé ces dernières années, c'est clairement une des victoires les plus difficiles de ma carrière. C'est surréaliste, 22 ans après. Je ne peux pas être plus heureux. Je n'ai pas de mots." Juste quinze Majeurs, trois de moins que Jack Nicklaus qu'il ne rattrapera probablement pas. Un Masters de moins que ce dernier, aussi (six contre cinq). Mais s'il y a un homme qui sera à tout jamais indissociable d'Augusta, le lieu le plus iconique du golf - seul Majeur à se disputer toujours au même endroit -, ce club où il est presque impossible d'entrer, c'est bien Tiger Woods. Il en a sûrement les clés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.