Les six couronnes mondiales des Bleus

Les six couronnes mondiales des Bleus©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 09 novembre 2021 à 23h44

Alors que l'Euro 2022 sera la prochaine grande compétition au menu des champions olympiques, dans deux mois, retour sur les six titres mondiaux de l'équipe de France. Un record historique réalisé en l'espace de 22 ans seulement.


1995 : 23-19 contre la Croatie, en Islande

C'est le handball d'un autre temps, comme on peut le voir sur les images difficilement captées au gymnase islandais. Les Bleus réalisent un exploit presque dans leur coin, en dominant la Croatie en finale. C'est le premier titre mondial de l'histoire du sport collectif français. "Nous étions loin de chez nous et pas attendus", rappelait encore l'an dernier Jacskon Richardson, le symbole des Barjots (pour Eurosport). Après deux défaites en poule, les Français lancent leur épopée sur un premier match couperet contre l'Espagne. Deux ans après un lourd revers en finale face à la Russie (28-19), "on n'avait pas envie de se contenter d'y être et il n'a pas fallu puiser très loin pour motiver tout le monde", se remémore Daniel Costantini (pour Franceinfo).

2001 : 28-25 (a.p.) contre la Suède, en France

Les Barjots deviennent Costauds, et tous le répètent : ce titre est de loin leur souvenir le plus fort, puisque décroché à la maison dans une ambiance dingue à Bercy. "Gagner à la maison, entendre 15 000 personnes chanter la Marseillaise et soulever la coupe devant eux, c'était un moment impressionnant", se souvient Jackson Richardson (toujours pour Eurosport). "Personne ne nous attendait, on avait joué avec beaucoup de légèreté et sans pression. Les salles étaient pleines, au fil des matchs on a pris confiance. A l'époque, la Suède était l'équipe à battre. Mais on a réussi à bousculer la hiérarchie en finale." Bruno Martini, d'un ultime arrêt en prolongation, électrise la foule.

2009 : 24-19 contre la Croatie, en Croatie

L'image est peut-être restée la plus forte de l'histoire du handball : Ivano Balic et Nikola Karabatic nez contre nez, le Français ne voulant pas reculer à 18-18, au plus fort de la tension à l'entame du dernier quart d'heure. "J'ai souvent repensé à la finale du Mondial 2006 de football, au coup de boule de Zinedine Zidane contre Marco Materazzi, confiant récemment la star des Bleus à Sport en France. Je me disais que si ce genre de situation m'arrivait, il ne fallait pas tomber là-dedans, mais plutôt rigoler pour l'énerver encore plus." Bingo. La fin de rencontre est maîtrisée à la perfection, notamment défensivement puisque les Croates n'inscriront plus qu'un seul petit but.

2011 : 37-35 (a.p.) contre le Danemark, en Suède

Le monument des Experts. Dans une finale acharnée, marquée d'abord par une égalisation danoise à 31-31 à la dernière seconde du temps réglementaire, les Bleus ne lâchent rien en prolongation. Michaël Guigou conclut une ultime occasion dans un panache génial, alors que les Français auraient pu se contenter de faire encore tourner le ballon. "On vit un truc énorme, savoure celui qui vient juste de prendre sa retraite internationale. On voit que les équipes se préparent encore plus pour nous battre. Ça se rapproche, ça travaille pour nous battre, mais nous on est là. Il n'y a aucune raison que ça s'arrête. On est vraiment déterminés."


2015 : 25-22 contre le Qatar, au Qatar

Pour la deuxième fois, l'équipe de France est sacrée face au pays hôte. La performance est toutefois moins éclatante que six ans plus tôt, les Bleus assurant simplement le boulot devant cette surprenante équipe qui avait pu naturaliser de nombreux joueurs (les règles du handball étant différentes de celles du football, par exemple), dont le Français Bertrand Roiné. Les hommes de Claude Onesta deviennent les seuls à cinq titres, devançant désormais la Suède et la Roumanie. Thierry Omeyer et Jérôme Fernandez détiennent eux un record individuel avec quatre médailles d'or. "J'espère que ça ne s'arrêtera jamais, prophétise ce dernier. Cette équipe est toujours prête pour un nouveau défi, elle ne renonce jamais."

2017 : 33-26 contre la Norvège, à Bercy

L'ultime apothéose mondiale en date a vu, il y a quatre ans, les débuts parfaits de Didier Dinart au relais d'Onesta. Les Bleus décrochent leur deuxième couronne à domicile, au terme d'une finale parfaite de maîtrise devant la Norvège. Luc Abalo, Nikola Karabatic, Guigou ou Daniel Narcisse accompagnent Vincent Gérard ou Valentin Porte comme représentants de la nouvelle génération. "Il y avait énormément de pression, mais le résultat y est, résume le nouveau sélectionneur, qui connaîtra plus tard des lendemains qui déchantent. Il y avait un devoir de résultat, et ce n'est pas forcément évident quand il y a tant d'attente." La France n'a donc pas connu deux éditions de suite sans succès depuis 2007.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.