C1 2017 : Quand Mbappé et Monaco domptaient City

C1 2017 : Quand Mbappé et Monaco domptaient City©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 28 septembre 2021 à 14h29

En 2017, Kylian Mbappé, alors âgé de 18 ans, et les Monégasques avaient éliminé Manchester City en huitièmes de finale de la Ligue des Champions après un double affrontement très spectaculaire.



On l'appelait encore "le gamin". En février 2017, Kylian Mbappé jouait à Monaco, n'avait que 18 ans, et n'était pas encore champion du monde. Et il n'avait jamais marqué en Ligue des Champions avant d'affronter Manchester City en huitièmes de finale de la prestigieuse compétition. Un double affrontement devenu mémorable pour des Monégasques qui ne partaient pas favoris face à l'équipe de Pep Guardiola, débarqué quelques mois plus tôt en provenance du Bayern Munich. Après avoir terminé à la première place de leur groupe, en devançant le Bayer Leverkusen, Tottenham et le CSKA Moscou, les joueurs de Leonardo Jardim ne s'avançaient pas non plus sans certitudes.

A l'Etihad Stadium, ils allaient pourtant mal débuter le match aller, puisque Raheem Sterling ouvrait le score dès la 26e minute de jeu. Mais Falcao égalisait rapidement (32e), avant que Mbappé ne parvienne à doubler la mise quelques instants plus tard (40e), pour ouvrir son compteur dans l'épreuve sur une nouvelle passe décisive de Fabinho. L'ASM avait même l'occasion de mener 3-1, mais Falcao voyait son penalty repoussé par Willy Caballero dès la reprise (48e). Le tournant du match, puisque Sergio Agüero, profitant d'une faute de main de Danijel Subasic, remettait les deux équipes à égalité dix minutes plus tard.

Lineker : "Un match de fou"

D'une somptueuse pichenette, Falcao se rachetait bien pour redonner l'avantage aux siens (2-3, 61e), mais les visiteurs allaient ensuite payer au plus fort leurs errances sur coups de pied arrêtés. Comme le Colombien, Agüero s'offrait ainsi lui aussi un doublé (71e), et John Stones y allait également de son but sur corner (77e). Leroy Sané donnait encore un peu plus d'ampleur au succès des siens (5-3, 82e), alors que Caballero empêchait dans la foulée Falcao de signer un triplé. "Un match de fou", pour Gary Lineker, observateur avisé. Le vice-président monégasque voulait lui encore se montrer confiant. "Je suis sûr que c'est encore possible. On a une grande équipe, qui marque tant de buts", commentait ainsi Vadim Vasilyev.

Avant le match retour à Louis-II, une semaine après l'incroyable remontada du Barça face au PSG (6-1), Jardim voulait lui aussi rester positif, malgré l'absence de Kamil Glick : "Nous avons besoin de marquer pour nous qualifier et les qualités individuelles des attaquants des deux équipes vont faire qu'il y aura surement des buts. Je ne sais pas si on verra encore 8 buts, mais les deux équipes vont garder leur ADN. Il y a aura beaucoup d'espaces dans les transitions." Et il y eu effectivement beaucoup d'espaces, mais deux fois moins de buts qu'à l'aller. Mbappé perdait un premier duel contre Caballero mais coupait parfaitement sur un centre de Bernardo Silva pour ouvrir la marque à la 8e minute et devenir le premier joueur aussi jeune à marquer à l'aller et au retour d'un match éliminatoire de C1 !

Un sauveur nommé Bakayoko

Fabinho, à la conclusion d'une belle action collective, allait marquer le deuxième but de la soirée peu avant la demi-heure de jeu (2-0, 29e), mais Monaco reculait après la pause. Déjà buteur à l'aller, Sané allait finir par trouver l'ouverture à vingt minutes du coup de sifflet final (2-1, 71e), et propulser ainsi virtuellement en quarts de finale son équipe, passée dans un 3-4-3 très offensif. Mais Tiémoué Bakayoko ne l'entendait pas de cette oreille et allait qualifier Monaco pour son deuxième quart en trois ans, en reprenant de la tête un coup franc de Thomas Lemar (3-1, 77e).  Les Monégasques allaient ensuite éliminer le Borussia Dortmund de Thomas Tuchel, en s'imposant 3-2 à l'aller puis 3-1 au retour, avant de sortir, les armes à la main, contre la Juventus dans le dernier carré (0-2, 1-2), après un nouveau duel face aux Turinois qui leur laissera beaucoup de regrets.

Ils se consoleront en remportant quelques semaines plus tard le titre de champion de France au nez et à la barbe du PSG. L'équipe sera ensuite démembrée, puisque Kylian Mbappé rejoindra le club parisien à l'été 2017, alors que Bernardo Silva et Benjamin Mendy s'engageront eux avec... Manchester City, ce dernier devenant même le latéral gauche le plus cher de l'histoire avec un transfert à plus de 57 millions d'euros. Bakayoko signera lui à Chelsea, tandis que Lemar (Atlético) et Fabinho (Liverpool) s'en iront un an plus tard. Et depuis cette fabuleuse campagne 2016-2017, l'ASM n'a plus jamais réussi à dépasser la phase de poules de la Ligue des Champions, ni même à y remporter le moindre match...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.