Euro 2022 (H/Q) : Les Bleus ont maîtrisé l'Italie

Euro 2022 (H/Q) : Les Bleus ont maîtrisé l'Italie©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 16 octobre 2022 à 19h55

Pour leur deuxième sortie dans les qualifications de l'Euro 2024, les Bleus ramènent d'Italie une nette victoire après une entame de match poussive.



Les Bleus terminent bien l'année. 24 ans après leur dernière confrontation face à l'Italie, les joueurs de Guillaume Gille n'ont pas manqué la marche sur le parquet de Pescara. Après le succès facile face à la Lettonie ce jeudi, l'équipe de France masculine de handball a signé un deuxième succès dans le cadre des qualifications pour le championnat d'Europe 2024. Mais tout n'a pas été parfait pour les champions olympiques en titre. Face à une équipe italienne survoltée devant son public, l'entame de match n'a pas été évidente. Si Nedim Remili (4 buts sur 8 tirs) et Hugo Descat (2 buts sur 4 tirs) ont donné le ton, l'attaque tricolore a ensuite perdu le fil avec un peu plus de trois minutes sans le moindre but inscrit. La Squadra Azzurra n'a pas été en reste avec un 4-0 emmené par Andrea Parisini (7 buts sur 7 tirs) qui leur a donné trois longueurs d'avance. Vincent Gérard (6 arrêts à 35% d'efficacité) a alors trouvé des solutions et permis à Timothey N'Guessan (6 buts sur 8 tirs) de remettre les Bleus sur le droit chemin. Les Italiens ont alors tenu tête aux Bleus jusqu'au quart d'heure de jeu... avant de sombrer.

Les Bleus accrochés puis en mode rouleau compresseur

Un 7-0 en six minutes a permis aux coéquipiers de Nikola Karabatic (2 buts sur 2 tirs) de s'envoler au tableau d'affichage et de retrouver les vestiaires avec six longueurs d'avance. Une fin de premier acte qui a été marquée par un terrain dont la surface a eu tendance à se décoller, entrainant d'interminables arrêts de jeu. Dylan Nahi (2 buts sur 3 tirs) et Nicolas Tournat (7 buts sur 8 tirs) ont donné le ton de la deuxième période, qui a vu les Bleus maintenir l'Italie sous pression. L'écart a alors oscillé entre sept et huit longueurs. Le banc italien a décidé de lancer le très jeune Tommaso de Angelis, âgé de seulement 17 ans, qui s'est signalé avec deux buts coup sur coup face à Rémi Desbonnet. Cela a piqué à vif les Bleus, qui ont répliqué avec un 4-0 pour dépasser la barre des dix longueurs d'avance avec un peu moins d'un quart d'heure à jouer. Faisant tourner son effectif et l'écart étant important, Guillaume Gille a pu donner du temps de jeu à tout son effectif en cette fin de dernier match de l'année 2022. Les Bleus s'imposent au final de onze buts (29-40) et rejoignent la Pologne, victorieuse en Lettonie (19-37) en tête du Groupe 8.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.