Bleues : Krumbholz va fêter sa 500eme, contre la Norvège

Bleues : Krumbholz va fêter sa 500eme, contre la Norvège©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 18 novembre 2022 à 16h05

La demi-finale de vendredi soir entre l'équipe de France et la Norvège à Ljubljana marquera la 500eme apparition d'Olivier Krumbholz sur le banc des Bleues. En jeu peut-être à l'issue du week-end pour l'emblématique sélectionneur français : un cinquième titre dans une grande compétition et une deuxième médaille d'or à l'Euro qui viendraient gonfler une collection déjà exceptionnelle.



Cinq cents bougies sur le gâteau d'Olivier Krumbholz (64 ans). Au-delà de la possible qualification pour une nouvelle finale d'un Euro, la demi-finale de ce vendredi soir entre la France et la Norvège constituera un caractère particulièrement symbolique. Face aux Norvégiennes, l'emblématique sélectionneur français arrivé aux commandes de l'équipe de France féminine le 11 février 1998 fêtera en effet son 500eme match avec les Bleues. Un chiffre que celui qui a tout gagné sur le banc tricolore depuis qu'il a pris les commandes de la sélection - sous la coupe de Krumbholz, les Bleues ont remporté deux fois le Championnat du monde, une fois l'Euro et une fois les Jeux Olympiques, pour un total de treize médailles décrochées dans les compétitions internationales - a lui-même du mal à réaliser. "Pour moi aussi, c'est vertigineux, c'est un long chemin, mais c'est surtout un grand plaisir de faire ce 500eme match sur une rencontre de grande importance : une demi-finale de Championnat d'Europe."

Krumbholz : "Je vais rester focus sur le match"

Le Lorrain et assurément également l'homme de la soirée côté français ce vendredi soir à l'Arena Stozice de Ljubljana (Slovénie) assure toutefois qu'il ne s'égarera pas à penser à ce que représente cette 500eme apparition à la tête de ces Bleues qu'il avait uniquement délaissées entre juin 2013 et janvier 2016 pour laisser place à Alain Porte. "Je vais rester focus sur ce match et seulement ça", promet le sélectionneur français, qui rêve bien évidemment secrètement de pouvoir composter en compagnie de ses joueuses vendredi un billet pour une troisième finale européenne après celle remportée en 2018 et celle perdue en 2020. Et dans le meilleur des mondes, le sélectionneur aux 500 matchs pourra espérer ajouter une cinquième médaille d'or à son impressionnant palmarès avec les Bleues. Dans le pire des cas, si victoire il y a vendredi, il sera toujours certain d'accrocher une 14eme médaille à sa riche collection.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.