Mondial (H) : Konan vers un forfait ?

Mondial (H) : Konan vers un forfait ?©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 26 novembre 2022 à 13h59

Victime d'une fracture à un pied, l'arrière gauche international français de Montpellier Karl Konan est très incertain pour le championnat du monde prévu au mois de janvier.


Premier coup dur pour Guillaume Gille, à un mois et demi du coup d'envoi du championnat du monde de handball. Karl Konan, qui fait partie des six arrières gauches pré-sélectionnés dans une liste de 35 Bleus, s'est sérieusement blessé ce vendredi à l'entraînement avec son club de Montpellier. Selon le quotidien sportif local Midi Libre, le joueur de 27 ans s'est fracturé un pied. « Un coéquipier est tombé sur son pied à l'entraînement, il souffre d'une fracture au cinquième métatarse. Il doit faire des examens mais devrait être arrêté pour presque deux mois », a expliqué Patrice Canayer, le coach du MHB. Le Mondial se terminant le 29 janvier, autant dire que ses chances d'y participer sont quasi-nulles, sauf si les examens se révèlent plus positifs que prévu. Cette saison, pour sa première avec le MHB, Karl Konan a marqué 18 buts en 10 matchs de Liqui Moly Starligue, avec 78% de réussite aux tirs, au sein d'une équipe montpelliéraine co-leader avec Nantes et le PSG, avec une seule défaite au compteur. Sélectionné pour la première fois en équipe de France en mai 2021, le natif de Côte d'Ivoire avait disputé sa première compétition avec les Bleus à l'occasion de l'Euro au mois de janvier dernier, où la France avait terminé quatrième.

La France face au pays co-organisateur

Lors du Mondial en Pologne et en Suède, qui débutera le 11 janvier, la France sera opposée au premier tour à la Pologne (13eme du dernier Mondial, mais qui jouera à domicile), à la Slovénie (9eme en 2021) et à l'Arabie Saoudite (non qualifiée en 2021). Les trois premiers seront qualifiés pour le tour principal, où la France devrait retrouver l'Espagne, le Monténégro, et l'Iran ou le Chili.

Les 35 Français présélectionnés (le 12 novembre)
Gardiens : Charles Bolzinger (Montpellier), Rémi Desbonnet (Montpellier), Vincent Gérard (Saint-Raphaël), Julien Meyer (Chartres), Wesley Pardin (Pays d'Aix).

Ailiers gauches : Baptiste Damartin (Nantes), Hugo Descat (Montpellier), Mathieu Grébille (PSG), Dylan Nahi (Kielce/POL), Matthieu Ong (Dunkerque).

Arrières gauches : Jean-Jacques Acquevillo (Nîmes), Thibaud Briet (Nantes), Nikola Karabatic (PSG), Karl Konan (Montpellier), Romain Lagarde (Pays d'Aix), Elohim Prandi (PSG).

Demi-centres : Kentin Mahé (Veszprem/HUN), O'Brian Nyateu (Dunkerque), Nedim Remili (Kielce/POL), Kylian Villeminot (Montpellier).

Arrières droits : Julien Bos (Montpellier), Dika Mem (FC Barcelone/ESP), Timothey N'Guessan (FC Barcelone/ESP), Melvyn Richardson (FC Barcelone/ESP), Luc Tobie (Nîmes).

Ailiers droits : Théo Avelage-Demouge (Dunkerque), Benoît Kounkoud (Kielce/POL), Yannis Lenne (Montpellier), Valentin Porte (Montpellier), Benjamin Richert (Chambéry).

Pivots : Ludovic Fabregas (FC Barcelone/ESP), Luka Karabatic (PSG), Théo Monar (Nantes), Jérémy Toto (Nantes), Nicolas Tournat (Kielce/POL).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.